Navigation – Plan du site

La Revue Archéologique du Centre de la France est l’une des six revues archéologiques inter-régionales qui couvrent le territoire métropolitain ; son ressort géographique concerne les régions Auvergne, Centre et Île-de-France, ainsi que le département de la Loire (région Rhône-Alpes).
Elle a été fondée en 1962 à Vichy et publiée successivement à Lyon puis Tours, où le Laboratoire Archéologie et Territoires (UMR 7324 CITERES) en assure maintenant la responsabilité.
La Revue Archéologique du Centre de la France bénéficie du soutien du Centre national de la recherche scientifique, du ministère de la Culture et de la Communication et des universités des régions qu’elle traite (notamment Paris, Tours, Orléans, Clermont-Ferrand, Lyon).
Elle couvre l’archéologie de toutes les périodes, depuis la Préhistoire la plus ancienne jusqu’à l’archéologie industrielle et des Temps Modernes, la majorité des contributions portant sur la Protohistoire, la période gallo-romaine et le Moyen Âge. Elle privilégie également les études diachroniques concernant son territoire.
La revue édite des chroniques et des comptes-rendus d’ouvrage qui permettent d’informer le lecteur sur l’évolution des recherches nationales et internationales.

La revue est diffusée gratuitement sur support électronique. Elle édite en parallèle sur papier des suppléments qui assurent la publication pérenne des sources. Ces suppléments sont réalisés généralement en co-édition avec des centres de recherche, des musées, des associations de recherche. Ils ont leur financement propre, mais le label de la RACF leur est accordé suivant la même procédure de contrôle scientifique que les articles de la revue.
Depuis 2016, la RACF a adopté une nouvelle formule avec la publication des articles au “ fil de l’eau ”, sans remettre en cause la tomaison qui constituera toujours un volume regroupant les publications de l’année. Avant publication, tous les articles sont soumis à deux rapporteurs scientifiques, membres du Comité de rédaction ou spécialistes extérieurs. Les articles sont publiés en langue française et sont accompagnés d’un résumé et de mots-clefs en français et en anglais.