Navigation – Plan du site
Chroniques

Voyages à travers les campagnes de la Gaule romaine - XI

Alain Ferdière
p. 277-284

Texte intégral

1155. Vingt ans après… - Nous fêtons ici (déjà !) les vingt ans de cette chronique sur le monde rural des provinces gauloises, dont la première était publiée dans le volume 23/1, 1984 de la Revue Archéologique du Centre de la France. Au fil de ces aujourd’hui onze chroniques, ce sont 175 notes qui ont ainsi été publiées sur les sujets les plus divers autour de ce thème des campagnes gallo-romaines. Si certaines ont été méthodologiques et théoriques, d’autres ont été critiques par rapport à certains travaux, et ont suscité des réactions que nous avons volontiers publiées ici. Mais beaucoup concernent aussi de courtes recensions bibliographiques qui permettent de faire connaître certaines recherches à un plus grand nombre : c’est une fonction, certes modeste, de cette chronique à laquelle je tiens également beaucoup.

2156. AGER - (voir ma note n° 2002, 145). L’Association en Gaule pour les Études Rurales – que j’ai toujours l’honneur de présider tout en souhaitant vivement un relais ! – , poursuit bon an mal an ses activités, qui consistent quasi exclusivement à susciter l’organisation d’un Colloque biennal, chaque fois sur un thème différent et dans un lieu nouveau, puis de veiller ensuite à la publication, si possible dans des délais raisonnables : pour ce dernier point, ce n’a pas été tout à fait le cas de la publication des Actes du Colloque de Besançon de septembre 2000, dont la publication n’est en fait assurée, par les Presses Universitaires Franc-Comtoises, que depuis cette année 2004 (Favory et Vignot 2003) ; la thématique en était assez imprécise, puisque consacrée à l’actualité de la recherche dans ce domaine (27 contributions, concernant d’ailleurs un champ chronologique qui dépasse souvent la seule période romaine en Gaule).

3En revanche, la publication des Actes du Colloque de Compiègne de juin 2002 a été assurée par la Revue Archéologique de Picardie moins d’un an plus tard (Lepetz et Matterne 2004). Il était consacré aux productions rurales en Gaule (agriculture, élevage, artisanat… : 25 contributions ; cf. ci-dessous, note n° 172).

4Le prochain colloque se tient à Rennes en octobre 2004 sur le thème de la forêt et zones rurales marginales.

5AGER publie aussi un Bulletin intérieur annuel (J.-L. Fiches).

6157. Histoire et Sociétés Rurales - Cette revue bisannuelle, organe de l’association d’Histoire des Sociétés Rurales (cf. ma note n° 1993, 66), paraît depuis 1994 et vient donc de publier son n° 21 (1er semestre 2004). Elle continue globalement à considérer l’archéologie comme une discipline annexe de l’histoire, essentiellement destinée à illustrer les faits connus par les textes. Ainsi par exemple, la rubrique intitulée “ Sources ” concerne exclusivement la publication de documents écrits. Il me paraît malgré tout utile de signaler deux dossiers récemment publiés sous ses auspices : l’un (Andreau et Cébeillac-Gervasoni 2003) concernant “ Les Élites locales et la Terre à l’époque romaine ”, où, parmi les dix contributions, on notera un texte sur les provinces d’Occident (J. Dubouloz) et un autre sur la Gaule méridionale (M. Christol) ; l’autre (Béaur, Arnoux et Varet-Vitu 2003), publié dans la série complémentaire “ Bibliothèque d’Histoire Rurale ”, sur les contrats agraires, où nous aurons, pour ce qui nous concerne ici, à retenir les contributions de J.-P. Vallat, de C. Moatti et d’A. Marcone, ainsi que les textes juridiques antiques inventoriés dans le corpus de sources.

7158. Occupation du sol - (cf. mes notes n° 1984, 5 ; 1987, 19 ; 1988, 32 ; 1993, 67 et 68 ; 1996, 85 ; 1998, 106 ; 2000, 120 ; 2002, 139). On a déjà évoqué (note n° 153, 2002) l’important ouvrage publié en 2001 sur le Berry antique : les données recueillies à l’occasion de cette recherche et concernant l’occupation du sol en milieu rural, ont fait l’objet d’une fort intéressant essai de synthèse (Maussion et Gandini 2003), quant à ses relations, notamment avec la qualité pédologique des sols. Il reste que l’évolution de ces sols depuis l’Antiquité semble en partie sous-estimée, et que par ailleurs les exigences de l’agriculture antique en la matière sont loin d’être les mêmes que celles d’aujourd’hui ; un certain déterminisme marque donc, à mon avis, ce travail, au demeurant suggestif.

8Très riche aussi au plan de la réflexion méthodologique est la contribution de Claude Raynaud (2003) dans les Actes du Colloque AGER de Compiègne sur l’approche archéologique des systèmes agraires antiques.

9D’ambition plus modeste mais néanmoins utile est le petit ouvrage récemment publié par ailleurs par G. Puaud (2003) sur l’occupation du sol à Saint-Sauvant (Vienne). Je mentionnerai aussi l’intéressante contribution de P. Naas (2002) sur un terroir armoricain de dimension réduite.

10À titre de simple recension, j'indique également ici l’étude consacrée à l’habitat gallo-romain en Flandre orientale (De Clercq 2003), concernant notamment un certain nombre de structures en bois.

11Mais il faut enfin attirer également l’attention sur la publication des fiches de synthèses des principaux sites fouillés sur le tracé du TGV Méditerranée (Archéologie… 2002), qui comporte de nombreux sites ruraux, fermes ou villae, voire de fonctions plus problématiques (tel Bourbousson 3 : fiche n° 71 : V. Bastard et P. Stephenson, p. 687-698).

12159. “ Romanisation ” des campagnes - (voir ma note n° 1998, 104). Le vocable de “ romanisation ” (voir par exemple récemment Wood et Queiroga 1992, ou Woolf 1998) est souvent utilisé un peu sans précaution à propos de la Gaule et notamment de ses campagnes, tout particulièrement par les archéologues. Il est clair, par exemple, que la présence de quelques tessons de sigillée sur un site ne suffit pas pour y voir un changement culturel profond, pas plus que c’est le cas quant à l’usage de bassines en plastique par telle tribu indienne d’Amazonie… J’utilise plus volontiers le terme d’“ acculturation ”, mais il est vrai que ce substitut nécessite aussi d’être explicité. On veut parler de modifications, relativement profondes, des habitudes culturelles, en matière de techniques, d’alimentation, etc., qui marquent la société indigène gauloise entre la fin du IIe s. av. J.-C. (Transalpine surtout alors) et – disons – le milieu du Ier s. ap. Ces apports culturels nouveaux, exogènes, sont certes pour l’essentiel d’origine romaine, mais aussi déjà parfois hellénistique, et plus généralement méridionale, méditerranéenne. P. Le Roux (2004) vient précisément de publier un stimulant petit essai sur ce terme de “ romanisation ”, plus généralement quant aux provinces romaines.

13160. - Prospection au sol - (cf. mes notes n° 1984, 5 ; 1985, 12 ; 1987, 21 ; 1988, 32 ; 1990, 49 ; 1993, 69 ; 1996, 86). C’est une contribution suggestive qu’offre Claude Raynaud à la réflexion sur l’étude des territoires et des dynamiques peuplements, d’occupation du sol à travers la prospection systématique au sol (RAYNAUD 2000 ; cf. aussi 2003, ci-dessus note n° 158). Les questions méthodologiques, leurs “ biais ”, et celles taphonomiques sont notamment abordées. Un essai certainement à lire de manière profitable, même si je reste en partie non convaincu quant à ces notions d’approches systémiques, de modélisation (non sur le principe, mais sur les modèles retenus ici…), de réseaux de dépendance (proposés pour le Languedoc), d’“ annexes agraires ” (cf. ma contribution, in : Collectif 2000 ; voir ma note n° 2002, 142).

14161. Études et monographies de villae en Gaule, en Italie et ailleurs… - (cf. mes notes n° 1987, 25 ; 1990, 52 ; 1993, 74 ; 1998, 108 et 109 ; 2000, 122 et 123 ; 2002, 140). Une fois n’est pas coutume – et j’avais déjà fait une telle exception (note n° 1987, 24) au moment de la parution de la monumentale monographie de la villa de Settefinestre (Carandini 1985) – : signalons l’ouvrage que l’École Française de Rome a récemment consacré à la publication des fouilles françaises de la villa de Sperlonga (Italie), située en bord de mer (Broise et Lafon 2001), ainsi que trois publications un peu moins récentes, sur les villae de Vénétie et Istrie (De Franceschini 1999), celles de l’Ager Bruttius en Calabre (Accardo 2000) et la villa de Poggio Gramignano (Soren 1999).

15Mentionnons aussi rapidement ici un article dont le titre est alléchant, concernant la villa comme symbole culturel (Wallace-Hadrill 1998) ; mais, en dehors du fait qu’il s’agit essentiellement de “ villae ” urbaines (grandes domus, surtout italiennes), le constat est souvent le même avec les chercheurs anglo-saxons : l’ignorance quasi totale de la bibliographie autre qu’en langue anglaise, qu’il s’agisse ici en l’occurrence du français (sur le sujet, cf. Gros 2001) ou par exemple de l’italien.

16Nous sommes par ailleurs, en effet, toujours aussi pauvres en monographies solides de villae romaines récemment fouillées sur le territoire métropolitain : la récente contribution de P. Dubedat (2003) sur la villa du Gleyzia d’Augreilh (Landes), assez brève et de conception par trop obsolète, ne peut malheureusement pas contribuer à pallier sérieusement cette carence documentaire préoccupante… (voir aussi ci-dessus, note n° 158, les villae faisant l’objet de notices sur le tracé du TGV Méditerranée).

17On envie donc nos collègues étrangers qui savent régulièrement publier des monographies concernant les villae et fermes gallo-romaines fouillées dans d'autres partie du territoire des Gaules, en Belgique, en Suisse, en Allemagne : ainsi par exemple, parmi les dernières, la publication du site rural (ferme en bois) de Wessling-Frauenwiese en Bavière (Bender 2002) (pour le coup hors de Gaule, dans la province de Rhétie).

18Je signalerai donc aussi ici quelques publications sous forme d’articles, parfois assez développés : c’est le cas de la “ villa rustica ” de Larajadé (Boudartchouk 2003), intéressant petit établissement agricole situé à proximité immédiate de la capitale de cité des Ausci (Auch-Augusta Auscorum) ; enfin, au passage, notons un bref article sur une villa de Seine-et-Marne présentant un plan original de grange (Pilon 2003).

19162. Et des villae, de l’habitat rural en Région Centre… - (cf. mes notes n° 1993, 80 ; 1996, 103 ; 2002, 153). Le précédent numéro de la RACF offre deux articles importants concernant des villae récemment fouillées (archéologie préventive) dans la vallée de la Loire (rive droite), en aval de Tours (Guiot 2003a et b) : Langeais “ Les Béziaux ” et Saint-Patrice “ Tiron ” (Indre-et-Loire) ; ils complètent de manière suggestive notre vision de cette série de riches établissements jalonnant le coteau septentrional de la Loire en aval de la capitale turone de Tours-Caesarorunum (cf. Audin 1976). Notons au passage que l’un de ces sites (Saint-Patrice) a livré des indices d’une activité viticole (dolia de type narbonnais), qui complètent nos connaissances de la viticulture gallo-romaine en Touraine, après sa mise en évidence à Crouzilles “ Mougon ” (Schweitz et al. 1986).

20La Revue Archéologique du Loiret, qui continue, de manière assez stérile compte tenu de sa diffusion, à publier parfois des articles d’un réel intérêt scientifique, ouvre par ailleurs ses pages à un court article sur une villa partiellement fouillée en contexte préventif dans les environs d’Orléans, à Saint-Jean-de-Braye (Loiret) (Joyeux 2003).

21On peut encore noter pour la région un court article sur les villae de Saint-Cyr-sur-Loire (Indre-et-Loire) (Mestat 1999), ainsi que, pour terminer, une petite étude sur l’occupation du sol, notamment gallo-romaine, dans un terroir de Touraine, le Véron (confluence Vienne-Loire) (Boucher 2003).

22163. Villae, fermes, ou autre chose ? - (et cf. ci-dessous, note n° 164). Au fur et à mesure que se multiplient les fouilles préventives sur de grandes surfaces, on constate de plus en plus souvent l’inadéquation de nos catégories et typologies classiques des sites ruraux (fermes, villae…). J’avais notamment évoqué cette question à propos du site de Genas “ L’Épine ”, près de Lyon (Coquidé et Vermeulen 1999 ; voir ma note n° 2000, 125) ; il se posait également déjà, par exemple, pour les fermes mises au jour dans la forêt de Hambach (Gaitzsch 1986 ; 1988 ; cf. note 1988, n° 34). Plusieurs publications récentes soulèvent le même problème : par exemple le site de “ La Lampe ” à Fontenay-en-Parisis (Val-d’Oise), établissement agricole ou lieu de culte (Daveau et Yvinec 2002), et surtout le site de Soumaltre (Hérault : Thernot, Bel et Mauné 2004), qui vient de faire l’objet d’une remarquable monographie : situé en bordure de voie et comportant un atelier de potier, ce site rural est, au moins sur ces deux points, atypique en tant que villa. Ainsi, comme dans cette dernière publication mais aussi dans d’autres récentes (Barbet et Gandel 1997 ; Quérel et Feugère 2000), on tend à substituer au terme de “ villa ” ou même de “ ferme ” celui d’“ établissement rural ” : “ vocabulaire d’attente ” selon la formule d’André Leroi-Gourhan, au même titre que par exemple “ agglomération secondaire ”. On veut garder une quasi totale neutralité quant à l’interprétation fonctionnelle, socio-économique du site, ce qui n’est certes pas totalement satisfaisant si l’on veut faire avancer les connaissances. Un “ établissement rural ” peut ainsi être également un sanctuaire, un atelier artisanal isolé, etc. De même, on a récemment utilisé le terme de “ simili-villa ” pour des fermes gallo-romaines des Pays-Bas (Van Enckenvort 2001). Si l’on a la certitude qu’il s’agit d’une structure de production agricole (au sens le plus large, élevage donc inclus par exemple), ne pourrait-on quand même pas garder le terme de “ ferme ” dans son sens le plus courant, et bien sûr sans l’affubler du tout aussi ambigu qualificatif d’“ indigène ” ?

23Le prochain colloque AGER (2006) devrait porter sur ces questions de typologie, de fonctions, de vocabulaire…

24164. Villa-vicus - (voir mes notes n° 1990, 58 et 2000, 125). On vient de le dire (note n° 163) : nos classements des sites archéologiques en catégories sont manifestement aujourd’hui trop astreignantes, face à la diversité de faciès des sites qui s’offrent à nous. Ainsi, Pierre Garmy et Philippe Leveau (2002) ont réuni un important dossier sur la question “ villa-vicus ”, de nombreux sites se prêtant de toute évidence mal à entrer dans l’une ou l’autre de ces deux catégories pré-établies. La terminologie y est discutée, et les relations entre exploitations rurales et agglomérations secondaires sont débattues, au fil de près de vingt contributions, essentiellement autour de la Narbonnaise bien sûr.

25165. Villes et campagnes - (voir mes notes n° 1985, 14 ; 1988, 36 ; 1993, 72 ;et cf. ci-dessous, note n° 171). L’étude du territoire rural des villes romaines à travers les Gaules alimente d’importantes questions historiques, telles que l’approvisionnement alimentaire de ces centres urbains, ou par exemple aussi celle des “ villae suburbaines ”, en terme de résidence des élites des cités.

26Plusieurs ouvrages récents méritent à ce titre d’être signalés :
- les campagnes autour de la ville romaine de Béziers fait l’objet d’une grosse monographie (MAUNÉ 1998) qui renouvelle fondamentalement les connaissances sur ce territoire depuis la déjà ancienne thèse de Monique Clavel-Lévêque (Clavel 1970) ;
- l’espace rural périurbain de Nîmes est ainsi de même analysé en détail dans la remarquable synthèse de M. Monteil (1999 : cf. p. 41-68 et 445-488) ;
- le territoire de Toulouse antique est aussi assez largement traité dans le volumineux – mais touffu – état des recherches sur cette ville publiée par J.-M. Pailler (2002) : les campagnes et établissements ruraux périurbains sont traités par P. Sillières (p. 373-404), A.-C. Delpuech (p. 403-407, pour l’Antiquité tardive) et Ch. Delplace et al. (p. 508-526, pour les établissements ruraux tardifs et leur christianisation) ;
- et encore, par exemple, la proche campagne d’Arles (Leveau et Saquet 2000 ; cf. ci-dessous, note n° 174).

27Dans le contexte de l’Antiquité tardive, il est intéressant de mentionner aussi le recueil publié par Th. Burns et J. Eadie (2001), même si les contributions concernant la Gaule n’y sont pas très nombreuses (cf. H. Bender sur l’habitat rural des régions rhéno-danubiennes au Bas-Empire, p. 185-198).

28166. Les bains des villae - (cf. ma note n° 1985, 17). Il est utile de signaler en la matière les travaux que poursuit Alain Bouet sur les installations thermales en Gaule : la publication de sa thèse (Bouet 2003) est l’occasion de présenter, à côté des ensembles publics des villes et agglomérations secondaires, les balnéaires des habitations privées, tant en ville (domus) qu’en ce qui nous intéresse ici, à la campagne (villae), concernée par de nombreuses notices du Catalogue, ainsi que dans la synthèse, notamment par les pages 315-317 (voir le compte rendu que j’ai fait de cet ouvrage dans le présent n° de la RACF).

29167. Instruments aratoires - (cf. ma note n° 1996, 94 ; 2000, 128). Rien de très nouveau à signaler ici en la matière, si ce n’est la publication attendue de la Thèse d’André Marbach, séparée en deux volumes des British Archaeological Reports (Marbach 2004a et b).

30168. Céréales - (voir mes notes n° 1993, 32 ; 1998, 111 et 112 ; 2000, 129). Le traitement des céréales après la moisson était le thème retenu pour les XXIIIe Rencontres Internationales d’Archéologie et d’Histoire d’Antibes (Anderson et al. 2003), manifestation annuelle qui maintient au fil des ans une grande tenue scientifique et traite souvent de questions proches de nos centres d’intérêt ici.

31Je retiendrai cette fois-ci les contributions de F. Gransar (p. 201-217) sur les systèmes de stockage en Gaule du Nord à l’âge du Fer, de M. Derremaux, V. Matterne et F. Malrain (p. 219-235) sur le traitement des céréales en Gaule du Nord (âge du Fer et Antiquité), de S. Mauné et J.-L. Paillet (p. 295-326) sur de nouveaux moulins de Narbonnaise (cf. ma note n° 1998, 113).

32169. Viticulture, Oléiculture - (cf. mes notes n° 2000, 130 ;2002, 147). La viticulture antique reste à la mode, et les travaux se multiplient en la matière. J’avais déjà signalé (note 2002, n° 147) l’important dossier publié par Gallia (Brun et Laubenheimer 2001). Voici maintenant un petit ouvrage, qui en est apparemment en partie issu, agréable et bien documenté, traitant aussi de l’oléiculture dans le monde méditerranéen antique (dont Narbonnaise) : Brun 2003 (voir aussi ici, notes n° 162 et 172).

33170. Élevage et pastoralisme ; cuir et pelleterie… - (cf. mes notes n° 1984, 4 ; 1987, 27 ; 1993, 77 ; 1996, 98 ; 1998, 114 ; 2000, 131 ; 2002, 148). La question de la transhumance, mieux connue en Italie qu’en Gaule dans l’Antiquité, avait été posée à la suite des découvertes des belles bergeries de la Crau (Badan, Brun et Congès 1995 ; cf. récemment Leguilloux 2003). Elle est en partie remise en cause par les recherches récentes concernant à ce sujet les Alpes et Pré-Alpes (Leveau et Segard 2004).

34Sujet tout autre mais qui nous rapporte aussi à l’élevage, l’artisanat du cuir et de la pelleterie, souvent méconnu à cause de l’indigence des données archéologiques pour ces matériaux périssables, fait l’objet d’un utile petit ouvrage de Martine Leguilloux (2004).

35171. Élevage et approvisionnement urbain en viande - (cf. mes notes cités ci-dessus, note précédente ; et ici, note n° 165). Dans la problématique de l’alimentation, la question de l’approvisionnement carné des villes romaines est essentielle. Elle est évoquée à propos de deux chefs-lieux de petites cités du Bassin parisien, Meaux et Paris (Lepetz et Oueslati 2003) et concerne les relations qu’entretiennent ces centres urbains avec leurs campagnes et leur territoire vivrier. Si des boucheries s’installent dans les villes, elles concernent presque exclusivement le bœuf. Et il n’est pas exclu qu’au moins à Lutèce porcs et caprinés (moutons/chèvres) aient été parfois élevés en ville même.

36Le propos du récent ouvrage que Philippe Columeau (2002) consacre à l’alimentation carnée en Gaule du Sud est certes beaucoup plus large, tant chronologiquement (du VIIe s. av. au XIVe s ap. J.-C.) – et le titre est d’ailleurs trompeur – qu’en ce qui concerne les types de sites étudiés, ruraux ou urbains (pour la période romaine, Orange surtout, et accessoirement Toulon). Mais ce travail est essentiellement un recueil d’études archéozoologiques assez disparates, où les conclusions générales, d’ordre historique, apparaissent mal dégagées.

37172. Fundus et production artisanale - (voir mes notes n° 1988, 40 ; 1993, 78 ; 1996, 99 ; 1998, 116 ; 2000, 132 ; 2002, 150). Il m’apparaît de plus en plus important de réviser la “ vulgate ” concernant la place de l’artisanat en Gaule, tiraillée entre les tendances parfois quasi nationalistes de l “ exception gallo-romaine ” (des artisans plus libres qu’ailleurs, des agglomérations secondaires plus indépendantes…) et les vieux fantasmes de l’autarcie domaniale. Je le fais d’autant plus volontiers que j’ai certainement moi-même trempé dans cette sombre conspiration. La place du domaine et de l’aristocratie foncière en la matière doit certainement être réhabilitée, en veillant bien sûr à ne pas verser dans l’excès inverse et le contre-pied systématique. C’est ce à quoi je tente de m’employer depuis quelques années (Ferdière 1999 ; 2001 ; 2003).

38Il faut certainement faire un sort différent aux productions d’amphores domaniales liées à la viticulture et à l’exportation de vins, dans la mesure où il s’agit là, économiquement, d’un cas très distinct, la fabrication des emballages de produits du domaine pour la vente. C’est cette dernière situation qui est notamment concernée par les assez récents travaux de V. Revilla Calvo (1993 ; 1995) sur la Tarraconaise (Espagne), que je n’avais pas encore eu l’occasion d’évoquer ici.

39173. La sépulture privilégiée, les nécropoles rurales - (cf. mes notes n° 1987, 30 ; 1990, 57 ; 1996, 100 ; 1998, 118 ; 2000, 136 et 137 ; 2002, 151). La question de la sépulture privilégiée gallo-romaine, généralement surtout rurale, est régulièrement traitée dans ces notes. Il m’est ainsi possible d’indiquer par exemple les plus récentes publications sur le sujet, qu’il s’agisse de La Tène finale ou de la période gallo-romaine. Le mobilier (LTF) la riche sépulture à char de Boé (Lot-et-Garonne) a ainsi, notamment après restauration, et après le décès de son inventeur, le regretté Richard Boudet, fait l’objet d’une importante monographie (Schönfelder 2002).

40J’ai en outre pensé intéressant de consacrer récemment une petite étude à la différence culturelle fondamentale qui concerne l’expression de la notabilité dans la mort entre la culture indigène gauloise et celle gallo-romaine influencée par les modèles architecturaux hellénistiques et romains (Ferdière 2004).

41Signalons au passage, par ailleurs, la publication monographique de la nécropole gallo-romaine du Haut-Empire (rurale ou d’une agglomération secondaire ?) de Saint-Patrice (Indre-et-Loire) (Lelong 1999).

42174. Environnement - (voir mes notes n° 1984, 6 ; 1985, 11 ; 1993, 71 ; 1996, 84 ; 2002, 142). Dans la veine de nombreux autres travaux qu’il a précédemment publiés sur l’approche paléo-environnementale, Philippe Leveau nous offre un nouveau recueil de contributions (27 articles), autour de la vallée des Baux où il a notamment auparavant étudié les moulins de Barbegal (Leveau et Saquet 2000) : un ensemble un peu touffu mais souvent stimulant (cf. mon compte rendu dans RACF, 40, 2001 : 310-311).

43La Revue du Nord consacre par ailleurs un important dossier à ces questions autour de la vallée de la Deûle, dans le Nord (Dossier… 2003).

44175. Formes de l’habitat rural dans l’Antiquité tardive - (cf. mes notes n° 1985, 15 ; 1988, 43 ; 1990, 60 ; 1996, 101 ; 1998, 117 ; 2002, 152 ; et ci-dessus, note n° 165 : Burns et Eadie 2001). Depuis la thèse fondamentale de Paul Van Ossel (1992) pour le Nord de la Gaule, on a pu noter la parution en 1995 des Actes des Journées organisées en 1993 sur l’habitat rural au Haut Moyen Âge (dont, pour nous, France et Pays-Bas : Lorren et Périn 1995) : c’est maintenant la publication de la thèse d’Édith Peytremann (2003) qui vient en partie compléter nos connaissances en la matière pour le Nord de la France entre les IVe et XIIe s. : essentiellement un corpus de données, où les considérations synthétiques nous laissent sur notre faim…

Haut de page

Bibliographie

Des DOI sont automatiquement ajoutés aux références par Bilbo, l'outil d'annotation bibliographique d'OpenEdition.
Les utilisateurs des institutions qui sont abonnées à un des programmes freemium d'OpenEdition peuvent télécharger les références bibliographiques pour lequelles Bilbo a trouvé un DOI.
Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org

(les publications recensées ou analysées dans les notes ci-dessus sont indiquées par un astérisque(*) ; les autres titres correspondent simplement aux références appelées dans ces notes).

Accardo 2000
*Accardo S. - Villae Romanae nell’Ager Bruttius. Il paesaggio rurale calabrese durante il dominio romano, Studia Arch., 107, L’Erma, Rome, 237 p.

Anderson et al. 2003.
*Anderson p. C., Cummings L. S., Schippers Th. K. et Simonel B. (dir.) - Le traitement des récoltes. Un regard sur la diversité du néolithique au présent, Actes XXIIIe Renc. Internat. d’Arch. et d’Hist. d’Antibes, APDCA, Antibes.

Andreau et Cébeillac-Gervasoni 2003
*Andreau J. et Cébeillac-Gervasoni M. (dir.) - Dossier : Les Élites locales et la Terre à l’époque romaine, Hist. et Soc. Rurales, 19 : 11-157.

Archéologie… 2002
*Archéologie du TGV Méditerranée. Fiches de synthèse, T. 3 : Antiquité, Moyen âge, Époque moderne, Monogr. d’Arch. Méditer., 10, Lattes, 978 p.

Audin 1976
Audin p. - Voies antiques et habitat gallo-romain entre Tours et Ingrandes-de-Touraine, II, L’occupation du sol, Bull. Soc. Arch. de Touraine, XXXVIII : 79-98.

Badan, Brun et Congés 1995
Badan O., Brun J.-P. et Congès G. - Les bergeries romaines de la Crau d’Arles. Les origines de la transhumance en Provence, Gallia, 52 : 263-310.

Barbet et Gandel 1997
Barbet G. et Gandel Ph. (dir.) - Chassey-lès-Montbozon, un établissement rural gallo-romain, Ann. Litt. Univ. Besançon, 627, Les Belles Lettres, Paris.

Batardy, Buchsenschutz et Dumasy 2001
Batardy C., Buchsenschutz O. et Dumasy F. (dir.) - Le Berry antique - Atlas 2000, Suppl. 21 à la RACF, Bourges/Tours, 190p.

Béaur, Arnoux et Varet-Vitu 2003
*Béaur G., Arnoux M. et Varet-Vitu A. (dir.) - Exploiter la Terre. Les Contrats agraires de l’Antiquité à nos jours, Actes Coll. Internat. (Caen, 10-13 sept. 1997), Bibl. d’Hist. Rurale, 7, Ass. Hist. Soc. Rurales, Rennes, 591 p.

Bender 2002
*Bender H. - Die römische Siedlung von Wessling-Frauenwiese. Untersuchungen zum ländlischen Siedlungswesen während der Spätantike in Raetien, Passauer Universitätschr. z. Arch., 7, 2 vol., M. Leidorf, Rahden, 277 p., 55 Fig, 56 Pl. ; 31 plans.

Boucher 2003
*Boucher Th. - Des celtes au Carolingiens, in : Le Véron, Publ. Écomusée du Véron : 135-196.

Boudartchouk 2003
Boudartchouk J.-L. - La villa rustica de Larajadé (Auch, Gers), un petit établissement rural aux portes d’Augusta Auscorum : l’approche archéologique, Aquitania, 19 : 181-220.

Bouet 2003
*Bouet A. - Les thermes privés et publics en Gaule Narbonnaise, 2 vol., Coll. Éc. Franç. de Rome, 320, EFR, Rome, 416 + 381 p.

Broise et Lafon 2001
* Broise H. et Lafon X. - La villa Prato de Sperlonga, coll. EFR, 285, Rome, 210 p.

Brun 2003
*Brun J.-P. - Le vin et l’huile dans la Méditerranée antique - Viticulture, oléiculture et procédés de fabrication, coll. des Hespérides, Errance, Paris, 240 p.

Brun et Laubenheimer 2001
Brun J.-P. et Laubenheimer F. (dir.) - La viticulture en Gaule, Dossier, Gallia, 58 : 1-260.

Burns et Eadie 2001
*Burns Th. S. et Eadie J. W. (dir.) - Urban Centers and Rural Contexts in Late Antiquity, Michigan State Univ. Press, East Lansing, 379 p.

Carandini 1985
Carandini A. (dir.) - Settefinestre. Una villa schiavistica nell’Etruria romana, 3 vol. Panini, Modène, 206 + 303 + 371 p.

Clavel 1970
Clavel M. - Béziers et son territoire dans l’Antiquité, Ann. Litt. Univ. Besançon, 112, diff. Les Belles Lettres, Paris, 664 p.

Collectif 2000
Collectif - La modélisation des systèmes de peuplement : débat à propos d’un ouvrage récent, Des Oppida aux métropoles, Les Petits Cahiers d’Anatole, 5, publ. en ligne (www. univ-tours.fr/lat/pdf/F2 5.pdf).

Columeau 2002
*Columeau Ph. - Alimentation carnée en Gaule du sud (VIIe s. av. J.-C. - XIVe s.), Trav. Centre C. Jullian, CNRS/Univ. de Prov., MMSH, 29, Publ. Univ. de Prov., Aix-en-Provence, 270 p.

Coquidé et Vermeulen 1999
Coquidé C. et Vermeulen C.- Évolution d’une zone d’habitat rural du Ier s. av. J.-C. au IIIe s. ap. J.-C. : Chassieu-Genas “ L’Épine ” (Rhône), Rev. Arch. Narb., 32 : 197-244.

Daveau et Yvinec 2002
*Daveau I. et Yvinec J.-H. - L’occupation gallo-romaine du site de Fontenay-en-Parisis “ La Lampe ” (Val-d’Oise) : établissement agricole spécialisé ou lieu de culte ?, RACF, 41 : 129-172.

De Clercq 2003
*De Clercq W. - L’habitat gallo-romain en Flandre orientale (Belgique). Recherches 1990-2001 dans la civitas Menapiorum et Nerviorum (1990-2001), Rev. du Nord, Arch. de la Picardie et du Nord de la France, 85 : 161-179.

De Francischini 1999
*De Franceschini M. - Le ville romane della X Regio (Venetia et Histria), Studia Arch., 93, L’Erma, Rome, 1000 p.

Dossier… 2003
*Dossier : Paléoenvironnement et occupation humaine dans la vallée de la Deûle, Rev. du Nord, Arch. de la Picardie et du Nord de la France, 85 : 7-139.

Dubedat 2003
*Dubedat p. - La villa gallo-romaine du Gleyzia d’Augreihl et Saint-Pé-de-Mazères (Saint-Sever) Landes, Princi Negue, Pau, 170 p.

Favory et Vignot 2003
*Favory F. et Vignot A. (dir.) - Actualité de la recherche en histoire et archéologie agraires, Actes Coll. AGER V (Besançon, 2000), Ann. Litt. Univ. Fr.-Comté, 764, Sér. Env., Soc. et Arch., 5, Presses Univ. Fr.-Comtoises, Besançon, (2004), 375 p.

Ferdière 1999
Ferdière A. - L'artisanat gallo-romain entre ville et campagne (histoire et archéologie) : position historique du problème méthodologie, historiographie, in : Polfer M. (dir.), Artisanat et productions artisanales en milieu rural dans les provinces occidentales de l'Empire romain, (Actes coll. Luxembourg), Monogr. Instrumentum 9, éd. M. Mergoil, Montagnac : 9-24.

Ferdière 2001
Ferdière A. - La “ distance critique ” : artisans et artisanat dans l’Antiquité romaine et en particulier en Gaule, Les Petits Cahiers d’Anatole (publ. en ligne de l’UMR Arch. et Territ.), 1 (hhtp://www.univ-tours.fr/lat/Pages/F2_1.html).

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org

Ferdière 2003
*Ferdière A. - La place du domaine foncier dans la production artisanale destinée au marché, in : Lepetz S. et Matterne V. (dir.) - Cultivateurs, éleveurs et artisans dans les campagnes de la Gaule romaine. Matières premières et produits transformés, Actes VIe Coll. AGER (Compiègne, 5-7 juillet 2002), Rev. Arch. de Picardie, n°1/2 : 263-279.
DOI : 10.3406/pica.2003.2372

Ferdière 2004
*Ferdière A. - Indigènes et “ romanisés ” à travers la tombe privilégiée en Gaule, Latomus, 63, 1 (janv.-mars) : 35-57.

Gaitzsch 1986
Gaitzsch W. - Grundformen römischer Landsiedlung im Westen der CCAA, Bonn. Jahrb., 186 : 397-427.

Gaitzsch 1988
Gaitzsch W. - Geländeprospektion und Flächenstruktur römischer Siedlungen im Hambacher Forst, Kreis Düren, Arch. Korrespond., 18 : 373-387.

Garmy et Leveau 2002
*Garmy p. et Leveau Ph. (dir.) - Dossier Villa et Vicus en Gaule Narbonnaise, Rev. Arch. de Narbonnaise, 35 : 1-317.

Gros 2001
Gros p. - L’architecture romaine du début du IIIe siècle av. J.-C. à la fin du Haut-Empire, 2 : Maisons, palais, villas et tombeaux, coll. Les manuels d’Art et d’Arch. Ant., Picard, Paris, 527 p.

Guiot 2003a
*Guiot Th. - Le site antique des “ Béziaux ” à Langeais (Indre-et-Loire), RACF, 42 : 75-119.

Guiot 2003b
*Guiot Th. - La villa gallo-romaine de “ Tiron ” à Saint-Patrice (Indre-et-Loire), RACF, 42 : 121-167.

Joyeux 2003
*Joyeux p. - La villa gallo-romaine du “ Clos de La Feularde ” à Saint-Jean-de-Braye (Loiret), Rev. Arch. du Loiret, 28 (2004) : 33-37.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org

Leguilloux 2003
*Leguilloux M. - Les bergeries de la Crau : production et commerce de la laine, in : LEPETZ et MATTERNE 2003 : 339-346.
DOI : 10.3406/pica.2003.2376

Leguilloux 2004
*Leguilloux M. - Le cuir et la pelleterie à l’époque romaine, coll. Hespérides, Errance, Paris, 185 p.

Lelong 1999
*Lelong Ch. - La nécropole gallo-romaine de Saint-Patrice, Mém. Soc. Arch. Touraine, 64 : 9-56.

Lepetz et Matterne 2003
*Lepetz S. et Matterne V. (dir.) - Cultivateurs, éleveurs et artisans dans les campagnes de Gaule romaine. Matières premières et produits transformés, Actes VIe Coll. AGER (Compiègne, 2002), Rev. Arch. Picardie, 1/2, 369 p.

Lepetz et Oueslati 2003
*Lepetz S. et Oueslati T. - La consommation de viande dans les villes romaines d’Île-de-France au Ier siècle. Les cas de Meaux et de Paris (Seine-et-Marne et Seine), RACF, 42 : 41-59.

Le Roux 2004
*Le Roux p. - La romanisation en question, Annales HSS, 2 : 287-311.

Leveau et Saquet 2000
*Leveau Ph. et Saquet J.-P. (dir.) - Milieu et Sociétés dans la vallée des Baux. Études présentées au Colloque de Mouriès, Rev. Arch. de Narb., Suppl. 31, Montpellier, 390 p.

Leveau et Segard 2004
*Leveau Ph. et Segard M. - Le pastoralisme en Gaule du Sud entre plaine et montagne : la Crau et les Alpes du Sud, Pallas : 99-113.

Lorren et Périn 1995
Lorren C. et Périn p. (dir.) - L’habitat rural du Haut Moyen Âge (France, Pays-Bas, Danemark et Grande-Bretagne), Actes des XIVe Journées internat. d’Arch. mérovingienne (Guiry/Paris, 4-8 fév. 1993), Mém. de l’AFAM, VI, Rouen, 237 p.

Marbach 2004a
*Marbach A. - Recherches sur les instruments aratoires et le travail du sol en Gaule Belgique, BAR, Internat. Ser. 1235.

Marbach 2004b
*Marbach A. - Les instruments aratoires des Gaules et de la Germanie Supérieure, BAR, Internat. Ser. 1236.

Mauné 1998
*Mauné S. - Les campagnes de la cité de Béziers dans l’Antiquité (partie nord-orientale) (IIe s. av. j.-C. - VIe s. ap. J.-C.), coll. Arch. et Hist. Rom., 1, M. Mergoil, Montagnac, 532 p.

Maussion et Gandini 2003
*Maussion A. et Gandini C. - Les exploitations agricoles du Berry antique : confrontation des données archéologiques et pédologiques, RACF, 42 : 61-73.

Mestat 1999
*Mestat p. - Les villae gallo-romaines de Saint-Cyr-sur-Loire, Bull. Soc. Arch. de Touraine, XLV : 735-744.

Monteil 1999
*Monteil M. - Nîmes antique et sa proche campagne. Étude de topographie urbaine et périurbaine (fin VIe s. av. J.-C. / VIe s. ap. J.-C.), Monogr. d’Arch. Médit., 3, Lattes, 528 p.

Naas 2002
*Naas p. - Une région aux confins de trois cités armoricaines : les moyennes vallées du Blavet et de l’Oust au second âge du Fer et à l’époque romaine, Assoc. Bretonne, CXI : 65-102.

Pailler 2002
*Pailler J.-M. (dir.) - Tolosa. Nouvelles recherches sur Toulouse et son territoire dans l’Antiquité, coll. Éc. Fr. de Rome, 281, Rome, 601 p.

Peytremann 2003

*Peytremann É. - Archéologie de l’habitat rural dans le Nord de la France du IVe au XIIe siècle, 2 vol., Mém. AFAM, St-Germain-en-Laye, 453 + 442 p.

Pilon 2003
Pilon F. - La Villa gallo-romaine du “ Bois du Châtel ” à Vieux-Champagne (Seine et Marne), in : Actualité archéologique régionale, Actes Journées Arch. Île-de-France (Paris, 1er-2 déc. 2001), SRA/DRAC Î.-de-Fr./Min. Cult., Paris : 78-83.

Puaud 2003
*Puaud G. - Les archives du sol. Archéologie et Histoire à Saint-Sauvant et dans les environs, Hérault, Maulévrier, 256 p.

Quérel et Feugère 2000
Quérel p. et Feugère M. - L’établissement rural antique de Dury (Somme) et son dépôt de bronze (IIIe s. av. J.-C. - IVe s. ap. J.-C.), Coll. Art et Arch., Rev. du Nord, H.S. n°6, Lille.

Raynaud 2000
*Raynaud C. - Territoire et peuplement en France, de l’Âge du Fer au Moyen Âge. L’archéologie spatiale à la croisée des chemins, in : Bintliff J., Kuna M. et Venclova N. (dir.) - Scheffield, the future of surface artefact survey in Europe : 57-71.

Format
APA
MLA
Chicago
Le service d'export bibliographique est disponible aux institutions qui ont souscrit à un des programmes freemium d'OpenEdition.
Si vous souhaitez que votre institution souscrive à l'un des programmes freemium d'OpenEdition et bénéficie de ses services, écrivez à : contact@openedition.org

Raynaud 2003
*Raynaud C. - Les systèmes agraires antiques : quelle approche archéologique ? in : Lepetz et Matterne 2003 : 281-298.
DOI : 10.3406/pica.2003.2373

Revilla Calvo 1993
*Revilla Calvo V. - Producción cerámica y economía rural en el bajo Ebro en época romana. El Alfar de l’Aumedina, Tivissa (Tarragona), coll. Instrumenta, 1, Publ. Univ. Barcelona, 208 p.

Revilla Calvo 1995
*Revilla Calvo V. - Producción cerámica, viticultura y propiedad rural en Hispania Tarraconensis (siglos I a. C. - IIId. C.), Cuad. de Arqu., 8, Serv. Llibre L’Estaquirot, Barcelone, 321 p.

Schönfelder 2002
*Schönfelder M. - Das spätkeltische Wagengrab von Boé - Studien zu Wagen und Wagengräbern der jüngeren Latènezeit, Röm.-Germ. Zentramuseum, R. Habelt, Bonn, 421 p.

Schweitz et al. 1986
Schweitz D., Toulier Ch., Toulier B., Ferdière A., Fehrnbach X., et Blanc M.P. – L'atelier de potier de Mougon (Crouzilles, Indre-et-Loire), RACF, 25, 1 : 37-77.

Soren 1999
*Soren D. et N. (dir.) - A Roman Villa and a late Roman infant cemetery. Excavation at Poggio Gramignano, Lugano in Teverina, L’Erma, Rome, 1064 p.

Thernot, Bel et Mauné 2004
*Thernot R., Bel V. et Mauné S. - L’établissement rural antique de Soumaltre (Aspiran, Hérault). Ferme, auberge, nécropole et atelier de potier en bordure de la voie Cessero-Condatomagus (Ier - IIe s. ap. J.-C.), coll. Arch. et Hist. Rom., 13, M. Mergoil, Montagnac, 388 p.

Van Enckenvort 2001
*Van Enckenvort H. - Bemenkungen zum Besiedlungssystem in den süd-östichen Niederlanden wöhrend der späten vorrömischen Eisenzeit und der römischer Kaiserzeit, 336 p.

Van Ossel 1992
Van Ossel p. - Établissements ruraux de l’Antiquité tardive dans le Nord de la Gaule, 51e Suppl. à Gallia, CNRS, Paris, 470 p.

Wallace-Hadrill 1998
*Wallace-Hadrill A. - The villa as cultural symbol, in : Frazer A. (dir.) - The Roman Villa. Villa Urbana, Actes 1st Williams Sympos. on Class. Archit., Univ. Pennsylvania, Philadelphie, 21-22 avril 1990), Univ. Mus. Monogr., 101, Sympos. Ser., 9, Univ. Pennsylvania, Philadelphie : 43-53.

Wood et Queiroga 1992
*Wood M. et Queiroga F. M. V. R. (dir.) - Current research on aspects of the romanization of the western provinces, BAR, Internat. Ser. 575, Oxford.

Woolf 1998
*Woolf G. - Becoming Roman - The origins of provincial civilization in Gaul, Cambridge Univ. Press, Cambridge, 296 p.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Ferdière, « Voyages à travers les campagnes de la Gaule romaine - XI », Revue archéologique du Centre de la France [En ligne], Tome 43 | 2004, mis en ligne le 01 mai 2006, consulté le 17 avril 2014. URL : http://racf.revues.org/288

Haut de page

Auteur

Alain Ferdière

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page