Navigation – Plan du site

Nouvelle parution : supplément no 61

Le site de la chapelle Saint-Libert dans la Cité de Tours
Histoire et archéologie d’un espace urbain du ive siècle à nos jours

Samuel Riou et Bruno Dufaÿ

ISBN 978-2-913272-47-7

224 pages

30 € + port

Mémoire de la SAT LXXIII

© FERACF/SAT, Tours 2016

Ouvrage publié avec le concours de la direction régionale des affaires culturelles de la Région Centre-Val de Loire

Image 10000000000009E400000DFC042306AE.jpg

Du site à la Cité, tel aurait pu être le titre du présent ouvrage… En effet, ce livre présente avant tout la fouille archéologique de la chapelle Saint-Libert, édifice roman méconnu de la ville de Tours, réhabilité par la Société archéologique de Touraine. Mais l’analyse de son rôle et de son insertion dans le tissu urbain a permis d’enrichir l’histoire d’un des deux noyaux originels de la ville : la Cité. Enserrée par la muraille gallo-romaine sur laquelle la chapelle est construite, la Cité a été le siège du pouvoir des archevêques et des comtes, l’autre pôle de la ville s’étant constitué autour de la collégiale Saint-Martin, haut-lieu de pèlerinage sur la tombe du fondateur du monachisme européen.

Entre cathédrale et château, quelle a été la place de Saint-Libert ? Église dépendant de saint Martin à la fin du viie siècle, puis chapelle du palais comtal, possession de la grande abbaye de Preuilly-sur-Claise, temple et cimetière protestant, chapelle des frères oratoriens de Tours, elle reçut des affectations diverses auxquelles correspondent des formes architecturales et des aménagements en perpétuelle évolution. Désaffectée au début du xviiie siècle, elle fut transformée en salpêtrière, dont les vestiges ont permis l’approche d’un artisanat encore peu documenté par l’archéologie.

Des données nouvelles ont été acquises sur l’enceinte gallo-romaine qui ont amené à préciser son tracé et l’emplacement des portes et de la voirie. De ce point de départ revisité a découlé, grâce à la synthèse des sources écrites, planimétriques et archéologiques, une proposition d’évolution d’un espace urbain emblématique de la fabrique de nos villes depuis l’Antiquité.

SOMMAIRE

INTRODUCTION

PREMIERE PARTIE : Du site à la Cité

1. Récit, chronologie, sources : quelques points de méthode

DEUXIEME PARTIE : Avant Saint-Libert : du rempart au castrum (période I : v. 315-v. 558)

2. Un nouveau segment du rempart mis au jour (phase 1 et 2)

3. Le front nord de l’enceinte du castrum : un tracé précisé

4. Le castrum : un nouvel urbanisme

TROISIEME PARTIE : L’émergence de pôles religieux et militaires au front nord de la Cité (période II : v. 558-v. 873)

5. Le castrum dans l’Antiquité tardive, entre terres noires et topographie chrétienne (phase 3)

6. Les vestiges ténus d’une première église, à la fin du viie siècle ou au début du viiie siècle (église 1, phases 4 et 5)

7. Saint-Libert, une église qui ne devint pas paroissiale

8. La fortification de l’angle nord-ouest de la Cité

QUATRIEME PARTIE : Saint-Libert aux mains des pouvoirs laïcs (période III : v. 873-1192)

9. Reconstruction de l’église après un incendie (église 2, phases 6 à 8)

10. La première église romane (église 3, phase 9)

11. L’évolution de la Cité aux ix-xiies siècles

CINQUIEME PARTIE : Saint-Libert dépendance de l’abbaye de Preuilly-sur-Claise (période IV : 1192-v. 1562)

12. L’édifice roman encore visible (église 4, phase 10)

13. La restauration de la fin du xve siècle (église 4, phase 11)

14. Une chapelle dépendant de l’abbaye de Preuilly-sur-Claise

SIXIEME PARTIE : Des huguenots aux oratoriens, entre Réforme et Contre-Réforme (période V : v. 1562-1705)

15. Une nouvelle église après un usage funéraire éphémère (église 5, phases 12 et 13)

SEPTIEME PARTIE : Quand Saint-Libert n’est plus une chapelle (période VI : 1705-2015)

16. La chapelle Saint-Libert transformée en salpêtrière (phase 14, 1705-1853)

17. Les transformations urbanistiques du xixe siècle (phase 15, 1853-v. 1900)

18. Un environnement artisanal : les ateliers de faïenciers

19. La Société archéologique de Touraine et la chapelle Saint-Libert

CONCLUSION

Document annexe

Haut de page