Navigation – Plan du site
Comptes rendus d'ouvrages

Paul Van Ossel et Anne-Marie Guimier-Sorbets (dir.) - Archéologie des jardins. Analyse des espaces et méthodes d’approche

Collection Archéologie et Histoire romaine, 26, Monique Mergoil, Montagnac, 2014, 222 p. dt Pls couleurs h. t.
Alain Ferdière
Référence(s) :

Paul Van Ossel et Anne-Marie Guimier-Sorbets (dir.) - Archéologie des jardins. Analyse des espaces et méthodes d’approche, Collection Archéologie et Histoire romaine, 26, Monique Mergoil, Montagnac, 2014, 222 p. dt Pls couleurs h. t.

Texte intégral

1L’archéologie des jardins – notamment de la Renaissance et des Temps Modernes, mais aussi de l’Antiquité – connaît depuis au moins une quinzaine d’années un certain engouement, dans lequel semble un peu s’engouffrer ce recueil.

  • 1 Travail certes surtout d’histoire par les textes que par l’archéologie, quasi limitée à Pompéi, auq (...)
  • 2 Certaines de ces références citées dans cette introduction de P. Van Ossel et A.-M. Guimier-Sorbets

2Pour la période romaine (objet de la collection ici concernée des éditions Monique Mergoil, dirigée par Ch. Pellecuer), après le travail pionnier1 de l’historien Pierre Grimal (1943), d’assez nombreux travaux sont parus dans ces dernières années (Andreae 1996 ; Caroll-Spillecke 1998 (avec le Moyen Âge) ; Farrar 1998 ; Cima et La Rocca 1998 ; Besnier 2000 ; Barat 2001 ; Di Pasquale et Paolucci 2007 ; Gros De Beler, Marmiroli et Renouf 2009 ; Jardins… 2010 et par ex. encore Seigne 2013), qui s’insèrent dans une thématique plus générale, partie notamment des études sur les jardins de prestiges de l’époque moderne : Versailles et autres (cf. par ex. Brown 1991 ; Miller et Gleason 1994 ; Mosser 2000 (dont Allimant 2000) ; Boura 2001 ; Malek 2013 ; Jardins 2014)2.

  • 3 Justement dédiée à Yvan Barat, récemment disparu, et qui fut en effet pionnier aussi en la matière (...)

3Fallait-il un ouvrage de plus ? Chacun en jugera… Le volume – recueil de 19 contributions, en générales assez courtes – est, après un texte introductif des éditeurs3, divisé en trois sections :

  • Thème 1 - Archéologie du jardin : diversité, organisation, équipement et productions (7 contributions) ;

  • Thème 2 - Archéologie environnementale du jardin : méthodes et approches (4 contributions) ;

  • Thème 3 - Regards croisés et approches comparatives : les modèles en question (7 contributions).

  • 4 À noter un récent ouvrage sur le jardin dans l’art romain (Budetta 2014).

4Il est vrai que plusieurs de ces articles peuvent apparaître comme en marge du sujet, voir hors sujet : le jardin dans la mosaïque d’Afrique romaine (A.-A. Malek)4, du domaine de l’iconographie et non de l’archéologie ; péristyles de la maison romaine (H. Dessales) ; bassins (É. Chassillan) ; jardins funéraires (A. Tricoche) ; jardins de Paris aux XVe-XVIe s. (P. Van Ossel), ou de Versailles (A. Heitzmann) ; soit la quasi-totalité du thème 1, où l’on retiendra cependant, pour la Gaule, le cas de l’agglomération gallo-romaine de Beaune-la-Rolande (Ch. Cribellier).

5Pour le Thème 2, la contribution concernant Châteaubleau gallo-romain (F. Pilon et al.) traite plutôt des arrière-cours des parcelles urbaines de cette agglomération, certes avec des données dendro/xylologiques et carpologiques indiquant notamment des fruitiers. L’approche pédologique est plus novatrice, mais, curieusement, ne fait aucune allusion aux “ terres noires ”, pour lesquelles la problématique est assez indissociable (terres de jardin, notamment ; cf. Fondrillon 2007 ; 2009). La contribution de la micromorphologie (C. Cammas) est cependant déterminante en la matière. Un dernier article concerne l’apport de la xylologie (A. Diétrich). On note l’absence ici de plusieurs disciplines, telles que la malocologie ou la palynologie, pourtant utilement mises à contribution dans ce domaine (cf. Bourra 2001).

6Quant au Thème 3, il est par définition comparatiste et ne concerne donc qu’à la marge l’archéologie de la période romaine : Mésopotamie (F. Joannès), jardins funéraires d’Alexandrie (iconographie : A.-M. Guimier-Sorbets), jardins médiévaux d’Espagne et Afrique du Nord (M. Terrasse), potager de l’époque moderne du point du vue historique (F. Quellier), jardin et forêt en Polynésie (H. Guiot). On notera toutefois la contribution concernant les transformations du jardin de tradition romaine dans l’Antiquité tardive (É. Morvillez), étude cependant essentiellement architecturale et iconographique, ainsi que le point de vue juridique sur le jardin dans le monde romain (C. Saliou).

7Restent donc quelques contributions dans lesquelles les archéologues spécialistes du monde romain occidental se retrouveront : une thématique porteuse, mais, en définitive, un ouvrage en grande partie frustrant face aux attentes espérées à partir du titre : seule une petite part du contenu et des contributions, très variées, entre vraiment dans la problématique annoncée, à mon sens. L’impression globale reste donc, de mon point de vue, celle d’un recueil opportuniste de données et perspectives assez hétéroclites…

8Il reste vrai en effet que l’archéologie des jardins, appliquée à l’époque moderne, reste à mon avis d’un très faible apport au regard des données accessibles – au moins sur les plus prestigieux d’entre eux, trop souvent les seules à bénéficier d’interventions archéologiques – à partir des textes et surtout de l’iconographie.

Haut de page

Bibliographie

Allimant 2000

Allimant A. - Pour une archéologie des jardins. L’exemple de la Bâtie d’Urfé, in : Mosser 2000 : 61-69.

Andreae 1996

Andreae B. - “ Am Birnbaum ”, Garten und Parks im antiken Rom, in den Vesustädten und in Ostria, Kulturgesch. d. antik. Welt, 66, Ph. von Zabern, Mayence, 148 p.

Barat 2001

Barat Y. - Les recherches archéologiques des jardins de l’Antiquité, Les Nouvelles de l’Arch., 83/84, (1er sem.) : 56-62.

Besnier 2000

Besnier M.-E - Les jardins urbains du proche Orient antique, Histoire Urbaine, 1 : 25-45.

Boura 2001

Boura F. (dir.) - L’archéologie des jardins (dossier), Les Nouvelles de l’Arch., 84/84 (1er-2e sem.) : 5-64 ; cf. : Où en est l’archéologie des jardins ? : 5-7.

Brown 1991

Brown A. E. (dir.) - Garden Archaeology, CBA Research Report, 78, Londres.

Budetta 2014

Budetta T. - Il giadino. Realtà e immaginario nell’arte antica / The garden. Reality and imaginary in the ancient art, Archeologia e tutela del patrimonio arch., Saggi e Ricerche, N. Longobardi, Castellamare di Stabia.

Caroll-Spillecke 1998

Caroll-Spillecke M. - Der Garten von der Antike bis zum Mittelalter, Kulturgesch. d. antik. Welt, bd. 57, Ph. von Zabern, Mayence, 298 p.

Cima et La Rocca 1998

Cima M. et La Rocca E. (dir.) - Horti romani, Atti del Convegno Internaz. (Rome, 4-6 mai 1995), Bull. Comm. Arch. Communale di Roma, Suppl. 6, L’Erma, Rome, 484 p.

Di Pasquale et Paolucci 2007

Di Paquale G. et Paolucci F. (dir.) - Il giardino antico, da Babilonia a Roma : scienza, arte e natura, Catal. Expos. (Florence, Limonaia del Giardino di Boboli).

Farrar 1998

Farrar L. - Ancient Roman gardens, Sutton, Thrupp ; rééd. 2000.

Fondrillon 2007

Fondrillon M. - Caractérisation archéologique du sol urbain, application au site de Tours, Thèse de Doctorat, Univ. de Tours (consultable à l’Univ.).

Fondrillon 2009

Fondrillon M. - À propos des recherches sur les terres noires urbaines : dépasser le concept d’attente, Archéologie Médiévale, 39 : 1-16.

Grimal 1943

Grimal P. - Les jardins romains à la fin de la République et aux deux premiers siècles de l’Empire, de Boccard, Paris.

Gros De Beler, Marmiroli et Renouf 2009

Gros de Beler A., Marmiroli B. et Renouf A. – Jardins et paysages de l’Antiquité, 2 - Grèce & Rome, Actes Sud, Arles, 197 p.

Jardins… 2010

Jardins Antiques. Grèce - Gaule - Rome, Regards sur l’Antiquité, Infolio, Gollion, 200 p.

Jardins 2014

Jardins (Dossier), in : Archéopages, 37 (avril) : 4-69.

Macdougal et Jashemski 1981

Macdougal E. et Jashemski W. F. - Ancient Roman Gardens, Washington DC.

Malek 2013

Malek A.-A. (dir.) - Sourcebook for Garden Archaeology. Methods, Techniques, Interpretations and Field examples, coll. Parcs et Jardins, Peter Lang/Fond. des Parcs et Jardins de France, 794 p.

Miller et Gleason 1994

Miller N. et Gleason K. (dir.) - The archaeology of garden and field, Pensylvania Univ. Press, Philadelphie, 228 p.

Mosser 2000

Mosser M. (dir.) – Des Jardins, n° spéc. La Revue des Arts, 129/3.

Seigne 2013

Seigne J. - Des jardins, des oliviers et de la vigne aux portes de la cité. À propos de quelques installations agricoles de Gerasa de la Décapole, in : Mélanges G. Tate, Topoi, Orient-Occident, Suppl. 12, Lyon, diff. De Boccard, Paris : 407-420.

Haut de page

Notes

1 Travail certes surtout d’histoire par les textes que par l’archéologie, quasi limitée à Pompéi, auquel répond les travaux de W. F. Jashemski cités dans cette introduction (cf. notamment : Macdougal et Jashemski 1981).

2 Certaines de ces références citées dans cette introduction de P. Van Ossel et A.-M. Guimier-Sorbets.

3 Justement dédiée à Yvan Barat, récemment disparu, et qui fut en effet pionnier aussi en la matière avec la fouille de la villa gallo-romaine de Richebourg (Yvelines).

4 À noter un récent ouvrage sur le jardin dans l’art romain (Budetta 2014).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Ferdière, « Paul Van Ossel et Anne-Marie Guimier-Sorbets (dir.) - Archéologie des jardins. Analyse des espaces et méthodes d’approche », Revue archéologique du Centre de la France [En ligne], Tome 53 | 2014, mis en ligne le 15 avril 2015, consulté le 01 mai 2017. URL : http://racf.revues.org/2239

Haut de page

Auteur

Alain Ferdière

Université de Tours, UMR 7324 CITERES-LAT

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue archéologique du centre de la France sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page