Navigation – Plan du site

Supplément no 55

Les céramiques non tournées en Gaule romaine dans leur contexte social, économique et culturel : entre tradition et innovation. Actes du colloque tenu les 25 et 26 novembre 2010 à Paris, INHA

Sous la direction de Martine Joly et Jean-Marc Seguier
ISBN 978-2-913272-41-5
271 pages
30 € + port
© FERACF Tours 2015

Ouvrage publié avec le concours du ministère de la Culture et de la Communication, Direction générale des patrimoines, sous-direction de l’archéologie, de l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives et de l’Université Paris-Sorbonne.

Les traductions anglaises ont été réalisées par Rebecca Peake.

Image 100000000000099D00000DA841743AC1.jpg

Longtemps ignorée, reléguée au rang d’archaïsme, ou considérée comme une marque de retour à la “ barbarie ”, la céramique non tournée occupe, dans le contexte de la Gaule romaine, une place à part. Désormais reconnue dans de nombreuses cités antiques sur tout le territoire des Gaules, elle apparaît en ville comme à la campagne, dans les cuisines comme sur la table ou encore parmi la vaisselle de transport. Au-delà de la simplicité technologique qu’elle laisse supposer, cette céramique suscite nombre de questions, dans la mesure où elle se démarque des productions de masse montées au tour rapide. Qui la produit, qui l’utilise, dans quel contexte social, économique et culturel ? À ces questions, il ne saurait y avoir de réponse univoque. En réalité, les céramiques non tournées d’époque romaine, plurielles, traduisent une grande diversité de situations que l’on ne peut comprendre que dans le cadre de spécificités régionales ou locales. C’est sur ces questions que les contributions rassemblées dans ce volume, réunies à l’occasion d’un colloque tenu à l’INHA en 2010, tentent d’apporter un éclairage. Inédite par son ampleur, l’enquête se veut résolument diachronique, car la céramique non tournée gallo-romaine s’inscrit dans un continuum technique qui puise ses sources dans l’âge du Fer et trouve des prolongements au cours du premier Moyen Âge.

Hand-built pottery has a special place in Romanized Gaul but has been ignored until recently, seen as an archaism or considered as marking the return to “barbarianism”. Rediscovered in many Roman towns all over Gaul, it appears in urban and rural contexts, it is used in kitchens as tableware or for transportation. As well as its seemingly technological simplicity, hand-built pottery differs from the mass produced thrown wares. It poses many questions: who produced it, used it and in which social, economic and cultural context? There does not seem to be an unequivocal answer. Roman hand-built potteries illustrate diverse situations that can only be understood within regional or local frameworks. The papers that have been brought together in this volume are the product of a conference held at the INHA in 2010 and aim to shed to shed light on the question of Roman hand-built pottery. Unprecedented by its scope, this investigation seeks to be diachronic as hand-built pottery places itself in a technical continuum originating in the Iron Age and continuing until the beginning of the Middle Ages.

SOMMAIRE

M. Joly et J.-M. Séguier - Les céramiques non tournées en Gaule romaine : introduction

P. Barral et L. Izac-Imbert - La céramique non tournée en Gaule à la fin de l’âge du Fer : les exemples comparés du Centre-Est et du Sud-Ouest

L. Rivet et S. Saulnier - Les céramiques non tournées en Provence à l’époque romaine

S. Barberan, S. Mauné et C. Raynaud - La céramique non tournée gallo-romaine en bas Languedoc

F. Réchin - La vaisselle céramique non tournée d’Aquitaine méridionale à l’époque romaine. Pourquoi tant d’obstination ?

D. Guitton, S. Thébaud, G. Landreau, B. Véquaud et coll.- Permanence de la céramique non tournée en territoire picton du Haut-Empire à la fin du haut Moyen Âge : un phénomène d’ampleur lié à un terroir

L. Simon et coll. - Première approche de la céramique non tournée en Basse-Normandie au cours du Haut-Empire

M.-P. Chambon, A. Fourré et coll. - La céramique non tournée gallo-romaine aux confins des territoires des Carnutes et des Sénons : le cas particulier des pots “ à épaulement ”

J.-M. Séguier - Les céramiques non tournées gallo-romaines en Île-de-France

M. Joly - La céramique non tournée dans l’Est de la Gaule

A. Ahü-Delor - La céramique non tournée en Champagne-Ardenne au cours du Haut Empire au regard des apports récents de l’archéologie préventive

C. Chaidron et A. Jacques - La céramique commune non tournée dans le Belgium (Artois-Picardie) dans les contextes tardo-républicains et gallo-romains précoces

S. Willems - La céramique non tournée dans le Nord-Pas-de-Calais : de la microrégion au “ terroir ”

A. Lepot et F. Vilvorder - La céramique à dégraissant calcite sur le territoire des Tongres

A. Murer - La céramique non tournée de la fin du Haut-Empire dans le sud de l’Alsace. L’exemple de l’agglomération antique de Sierentz en pays rauraque (Haut-Rhin)

M. Châtelet - La céramique montée au colombin en Alsace à la période du haut Moyen Âge (VIe-Xe s.) : sa place et sa fonction dans l’économie domestique et potière locale

M. Joly et J.-M. Séguier - Les céramiques non tournées dans le contexte économique, social et culturel de la Gaule romaine – conclusions et perspectives