Navigation – Plan du site
Localisation de l'étude

Base documentaire sur les artisanats gallo-romains en Lyonnaise et dans les cités du nord et de l’est de l’Aquitaine : Corpus de données. Présentation

Documentary base on the Gallo-Roman craft industries in the Lyonnaise region and the cities of North and East Aquitaine: Data base – presentation
Alain Ferdière

Résumés

Un important corpus de tout type d’artisanat pour la période romaine a été constitué et est ici accessible en lien : il concerne l’ensemble de la province romaine de Lyonnaise (du Finistère au Lyonnais), ainsi que les cités du nord et de l’est de la grande Aquitaine, des Pictons à l’ouest au Gabales au sud-est. Ce corpus examine, par type d’artisanat, essentiellement les contextes (types de sites, chronologie), et non les aspects techniques ou typologiques concernant ces artisanats.

Haut de page

Texte intégral

1Le présent document est à considérer comme un outil de travail : il a à l’origine été conçu comme tel, pour alimenter la synthèse présentée au Colloque de Zürich, publiée sous une forme abrégée dans les Actes (Ferdière 2007a), plus développée dans la livraison 2006-2007 de la RACF (Ferdière 2006/07).

2Un Système de Gestion de Base de Données numérique (SGBD) aurait certainement dû être établi dès l’origine pour faciliter l’accès à cet inventaire et ses interrogations par thèmes (catégories d’artisanat), types de sites, régions ou périodes. Mais on ignorait alors l’importance que prendrait cette recension et c’est un format texte simple (fichier PDF joint) qui est livré aux chercheurs souhaitant aller plus loin dans ce domaine : ils y trouveront en tout cas la bibliographie de base, leur évitant de refaire de longs et fastidieux dépouillements ; en outre, des recherches par mots-clefs peuvent aussi bien sûr être faites sur le texte du Corpus (cf. ci-dessous).

3L’objectif est de recenser l’ensemble des artisanats gallo-romains, pour toutes les cités de la province de Lyonnaise et celles du nord et de l’est de l’Aquitaine. Le point de vue adopté concerne les contextes de découverte, et ne traite donc ni des aspects typologiques des productions, ni des approches techniques. Il m’est en effet apparu, du point de vue heuristique (Ferdière 2007b), que l’examen précis des contextes (types de sites, de structures, d’US, chronologie…) était en la matière d’une importance primordiale pour la compréhension des phénomènes socio-économiques auxquels on tente d’accéder, notamment à travers les données archéologiques, ces dernières restant quant à elle, pour nos contrées, la source documentaire essentielle et souvent quasi exclusive.

    • 1  C’est un parti pris assumé, dans le but de clairement cerner le propos.

    l’artisanat est pris ici au sens restrictif1 (Ferdière 1999 ; 2001 ; 2007c) de productions, pour la vente, d’objets manufacturés, depuis la transformation de la matière première jusqu’au produit fini, et donc à l’exclusion des métiers de bouche et productions alimentaires d’une part, des métiers de la construction de l’autre, et de l’acquisition même des matières premières ;

    • 2  Toutefois, au plan archéologique, ce sont les structures de productions et déchets qui ont été sys (...)

    toutes les sources disponibles ont été prises en compte : archéologie au premier chef2, mais aussi textes, épigraphie et iconographie (quasi exclusivement des reliefs funéraires pour celle-ci) ;

    • 3  Pour Lyon, la plus longue notice ici, il est plus que probable que des doublons sont présents dans (...)

    les types de contextes sont notés aussi précisément que possible : urbains (chefs-lieux de cités), d’agglomérations secondaires, ruraux, en ferme ou villa ou isolé, etc. (par exemple, quelques contextes cultuels) ; la présence de structures d’atelier est indiquée ; pour les villes, les différents ateliers sont distingués, autant que faire se peut3 ;

    • 4  Dont le territoire de la colonie de Lyon, mais sans les Ambares, non considérés.
    • 5  Compte tenu du flou relatif des limites de cités, certains sites des département de la Côte-d’Or d (...)

    le cadre géographique concerne donc toutes les civitates de la Gaule Lyonnaise (soit 26 cités4), et celles, limitrophes, de Gaule Aquitaine pour l’extension augustéenne de cette province au nord et à l’est, à savoir six cités (Pictons, Lémovices, Bituriges, Arvernes, Vélaves et Gabales)5 ;

  1. le cadre chronologique, enfin, se limite à la période romaine pour cette aire géographique, à savoir du milieu du Ier s. av. J.-C. à la fin du Ve s. ap. : des ateliers des dernières décennies de La Tène finale (1ère moitié - milieu Ier s. av.) ou du tout début du haut Moyen Âge (VIe s.) ne sont pris en compte qu’exceptionnellement, si en rapport avec une production plus tardive pour les premiers, plus ancienne pour les seconds.

  • 6  La recension pour le département de la Lozère (cité des Gabales) doit aussi être quasi exhaustive, (...)

4Cet Inventaire est “ aussi complet que possible ” (Fig. 1) mais ne peut évidemment prétendre à une complète exhaustivité, ne serait-ce que parce que la documentation a dû être arbitrairement arrêtée en juin 2008 : il fallait bien en effet se fixer une limite de temps, de nouvelles découvertes ayant bien sûr lieu presque chaque mois, notamment dans le cadre de l’archéologie préventive. La documentation de départ a été les recensions que je tiens à peu près à jour depuis près de 40 ans sur la Région Centre, qui constitue le “ noyau ” du secteur géographique étudié (cités des Carnutes, Bituriges et Turons, et partie ouest des Sénons)6.

Fig. 1 : Cartographie des sites (et zones) du Corpus, pour la Lyonnaise et les cités du nord et de l’est de l’Aquitaine. NB : comme dans le Corpus lui-même, certains sites légèrement extérieurs aux cités concernées ont été maintenus ici (cartographie : Corinne Scheid, LAT, Tours).

Fig. 1 : Cartographie des sites (et zones) du Corpus, pour la Lyonnaise et les cités du nord et de l’est de l’Aquitaine. NB : comme dans le Corpus lui-même, certains sites légèrement extérieurs aux cités concernées ont été maintenus ici (cartographie : Corinne Scheid, LAT, Tours).
  • 7  Quatre des départements concernés manquent donc encore : Morbihan (cité des Vénètes), Seine-Saint- (...)
  • 8  Sauf pour les quatre départements sans CAG indiqués ci-dessus (note 8), pour lesquels toutes les I (...)
  • 9  Depuis 1991, mais certains arrêtés depuis plus de 10 ans.
  • 10  Celles-ci sont en effet d’une part accessibles de façon trop irrégulière et imprévisible, d’autre (...)

5Y ont été ajoutées les données issues d’un certain nombre de travaux de synthèse récents sur tel ou tel artisanat, telle ou telle cité ou région, tel ou tel chef-lieu de cité, autre agglomération ou site majeur. Toutes les Cartes Archéologiques de la Gaule concernées parues ont été dépouillées (par les index, de valeurs toutefois inégales)7. Les Informations archéologiques de Gallia n’ont été systématiquement dépouillées que pour les années postérieures à la parution de ces CAG8. En revanche, tous les Bilans Scientifiques régionaux des SRA9 concernés ont été dépouillés, malgré l’absence d’indexation ; pour les contextes urbains, tous les Annuaires des Opérations de Terrain en Milieu Urbain (AOTMU : 1985-2006) ont été dépouillés. En revanche, on n’a pas utilisé les Bases de Données des Cartes Archéologiques Patriarch des SRA concernés (soit 11 Régions)10.

  • 11  Que je remercie ici, ainsi que toutes les personnes qui m’ont fourni des informations plus ou moin (...)

6Les principales lacunes doivent donc concerner les découvertes récentes, notamment issues d’opérations préventives, qui restent totalement inédites hormis un DFS ou RFO : seuls certains de ces derniers sont utilisés, quand ils ont été portés à ma connaissance, en général par leurs auteurs11. Mais la carte générale (Fig. 1) montre qu’il n’y a en tout cas pas de lacunes massives, pour tel ou tel secteur (et notamment les départements actuellement sans CAG) : la plupart des zones moins denses semblent bien correspondre à des réalités archéologiques et historiques, non à des carences de la documentation. L’exhaustivité n’a en particulier pas été recherchée pour l’artisanat du fer, qu’il s’agisse des communes où des ferriers de réduction ont été découverts, ou des multiples forges privées, urbaines ou rurales : pour les ferriers, on a notamment privilégié la mention de “ zones de productions ”, au détriment de longues listes de communes.

7Ce sont au total 1360 points (sites ou secteurs) sur cette carte qui sont renseignés dans le Corpus ici en Annexe : zones/secteurs de production, capitales de cité (toutes celles concernées), autres agglomérations, et sites ruraux, un nombre important parmi ces sites comprenant (notamment les villes) des artisanats diversifiés et couramment plusieurs ateliers pour chacun d’entre eux.

  • 12  On a ajouté ici, en introduction, pour chaque artisanat, quelques références bibliographiques géné (...)
  • 13  Dans le corpus, ces sigles, ici en gras, sont encadrés.

8La liste des artisanats pris en compte12, dans l’ordre alphabétique des sigles utilisés ici pour les identifier13, s’établit comme suit :

9Bo : artisanats du bois (et poix, vannerie…) : le travail du bûcheron n’est pas pris en compte (acquisition de la matière première), mais en revanche toutes les activités de production à partir du matériau bois, y compris la charpenterie ; la production de poix (à partir de la résine de pin sylvestre) est ajoutée, ainsi que la vannerie, activité il est vrai à la limite de l’artisanat et de la production domestique, et en outre très peu documentée, si ce n’est par l’iconographie pour ces produits (paniers, etc.), ces derniers non pris en compte ici ; le matériau lui-même, périssable, est rarement mis en évidence par l’archéologie (on ne dispose pas de références générales ; cf. toutefois : Bois… 1985 ; Hedinger et Leuzinger 2003 ; vannerie : Blanc et Gury 1989 ; Barbier et al. 1999 ; Mingaud-Cullin 2007).

10Ca : production de chaux : il s’agit de la production d’un matériau destiné à la construction (parfois à l’agriculture), à partir de la calcination de la pierre calcaire, mais non d’une activité de construction en elle-même ; en revanche, la mise en œuvre de la chaux sur les chantiers (bacs à éteindre la chaux) n’est pas considérée ici (Lavergne et Suméra 2000).

11Cu : travail des alliages à base de cuivre (bronze et laiton) : toutes les traces et documents concernant le travail de ces deux alliages cuivreux, ainsi donc que la production même de ces alliages, sont pris en compte, à l’exclusion bien sûr de l’acquisition des matières premières (cuivre, étain et zinc : minerais et mines) (Rabeisen et Rebourg 1989 ; Rabeisen 1990 ; 2005 ; et sur les fabriques d’armes : James 1988).

12Fe : sidérurgie, métallurgie du fer, pris en compte pour l’ensemble de la chaîne opératoire, de la réduction (directe) du minerai à la forge ; l’extraction du minerai (mines) et sa préparation sont en revanche exclues (mines, lavage, grillage…) ; c’est une des activités les mieux documentées (Daubrée 1868/81 ; Tryon-Montalembert 1955/56 ; Maréchal 1975a et b ; Galliou 1982 ; Mines… 1982 ; 1987 ; Mangin 1988 ; 1994a et b ; 1996 ; 2004 ; Faivre et al. 1995 ; Dieudonné-Glad 1999 ; Cabboï et Dunikowski 2001 ; Domergue et Leroy 2001 ; Bienfait 2002 ; Leroy 2007).

13 : travail des autres métaux (plomb et métaux précieux) ; hormis le plomb, dont le travail ne demande pas une haute technologie – si ce n’est pour des pièces exceptionnelles –, les autres métaux sont peu représentés (or, argent) ; seul leur travail est pris en compte, à l’exclusion ici aussi de l’acquisition des matières premières (mines et traitement du minerai) (pour le plomb : Cochet 2000 ; absence de référence générale pour les métaux précieux en Gaule).

14Mo : production de monnaies (officielles ou non) : cette activité est traitée à part des autres productions métallurgiques, car demandant une technicité particulière, réalisée dans un cadre administratif et juridique contraignant et faisant appel à divers métaux ou alliages (or, argent, bronze…) ; le faux monnayage est en outre pris en compte (dont monnaies moulées) ; les ateliers monétaires gaulois, pourtant parfois contemporains de la conquête césarienne voire même postérieurs, n’ont en revanche pas été pris en compte (Lallemand 1994 ; Estiot 1996 ; Aubin 2003).

15Os : tabletterie, travail de l’os, de la corne et du bois de cerf : cet artisanat, de proximité et “ de récupération ”, est souvent lié aux lieux de débitage des carcasses pour la boucherie, et ne demande pas une haute technologie ; la corne, matériau périssable, ne se reconnaît que par la présence des chevilles osseuses (Béal 1983 ; 1994 ; Barbier 1988 ; Bertrand 2008).

  • 14  Alors qu’il peut aussi être utilisé pour la foulerie ou la teinturerie (Ti).

16Pe : travail des peaux : cuir, pelleterie…, concernent d’autres matières périssables et donc peu observables par l’archéologie ; cette activité est souvent liée, comme celui de l’os, au dépeçage des animaux de boucherie, comme activité “ de récupération ” ; l’usage de l’alun a en outre été arbitrairement ici attribué au tannage14 (Rougé 1959 ; Borgard et Gateau 1991 ; Borgard 1994 ; Borgard et al. 2002 ; Audoin-Rouzaud et Beyries 2002 ; Leguilloux 2004 ; Berthault 2005 ; Verdin 2005).

17Pi : production d’objets en pierre (meules et objets divers) : ceci concerne le travail de la pierre à l’exception donc de la construction, pour la production d’objets manufacturés : à l’exception des schistes bitumeux de la région d’Autun, cet artisanat ne concerne pratiquement, à cette période, que la fabrication de meules (poudingues, grès, basaltes vacuolaires, voire granites…) (absence de référence générale ici pour les Gaules ; voir Peacock 1980).

  • 15  Inclus dans les ateliers de potiers, même s’il s’agit à proprement parler non de la production de (...)

18Po : artisanat de la poterie en terre cuite (céramique commune et amphores) : on en a séparé les productions de poterie fine, celles de statuettes en terre cuite, et bien sûr celle de terres cuites architecturales, même s’il existe d’assez nombreux ateliers mixtes, pour deux, trois, voire les quatre productions ; c’est aussi (incluant ces productions associées), avec la sidérurgie, l’activité la mieux documentée, en grande partie à cause de la facilité de reconnaissance des structures de cuisson (fours) et de la très bonne conservation du matériau céramique (Blanchet 1898 ; 1902 ; Duhamel 1975 ; 1978/79 ; Trésors… 1993 ; Faulon 1995 ; Joly 1996 ; Lintz 1996 ; Dufaÿ 1999 ; Thuillier 1999 ; 2003 ; Laroche 2005 ; Céramiques… 2007 ; sur les ateliers d’amphores15 : Laubenheimer 1989 ; 1992 ; Brun et Laubenheimer 2001).

19Si : production de sigillée ou imitations, avec les autres céramiques fines et les lampes : cette production est volontairement distinguée de celle de céramique courante, car elles peuvent se retrouver dans des contextes apparemment différents de leurs parentes plus communes, même si de nombreux ateliers sont “ mixtes ” (production simultanée de poterie commune et fine) ; la documentation est évidemment importante (Stanfield et Simpson 1958 ; Vertet 1979 ; 1980 ; 1983 ; 1986 ; 1993 ; Vertet, Bet et Corrocher 1980 ; Jacob 1984 ; Bémont et Jacob 1986 ; SFECAG 1989 ; Delage 1998).

20St : production de statuettes en terre cuite (coroplastes) : celle-ci (coroplastes) est distinguée des autres productions céramiques (terre cuite) car il ne s’agit pas de poterie ; mais elle est très souvent associée à celle de céramique fine, notamment (Tudot 1860 ; Blanchet 1891 ; 1901 ; Rogers 1975 ; Lahanier et Vertet 1986 ; Bémont, Jeanlin et Lahanier 1993).

21Tc : production de terres cuites architecturales (tuiles, briques…) : beaucoup des ateliers produisant des matériaux à mettre en œuvre dans les chantiers de construction urbains ou ruraux sont spécialisés, même si certains sont associés à des productions de poterie, en général commune alors (Le Ny 1988 ; Thuillier 1999 ; 2003).

22Ti : production textile, du tissage au produit fini (filage exclu) : la chaîne opératoire n’est donc prise en compte qu’à partir du tissage, à l’exclusion de la production des fibres textiles, du filage (fuseaux, fusaïoles) et du cardage ; des “ peignes de tisserands ” ont cependant été recherchés (sans que ce soit systématiquement), car cet outil, ambigu, est considéré comme ne servant pas forcément à carder la laine, mais plutôt à tasser les fils de trame sur le métier (c’est le pecten laniarii de l’Édit du Maximum : cf. Wild 1970 : 25-26 et Tabl. C, p. 123 ; Ferdière 1984 : 212) ; malgré un produit périssable, cette activité est assez bien documentée (Wild 1970 ; Ferdière 1984 ; 1989 ; Roche-Bernard et Ferdière 1993 ; Béal 1996 ; Pelletier 1996 ; Larssen Loven 2000 ; Vicari 2001).

23Ve : artisanat du verre (et émaillerie) : encore un “ art du feu ”, dont la reconnaissance en Gaule est récente ; la matière première (sauf récupération/recyclage) est importée d’Orient (fours primaires) et travaillée dans de multiples petits ateliers, souvent difficilement identifiables (Rebourg 1990 ; Foy 1991 ; 2003 ; Nenna 2000 ; Foy et Nenna 2001 : 2003 : Foy et Sennequier 1991 ; Verre… 1993 ; Vichy, Thirion-Merle et Picon 2007).

24Les artisanats signalés sans spécification n’ont pas été, sauf exception (association à une activité identifiée), pris en compte. Et il est par ailleurs clair que les questions de perception, notamment archéologique, de ces différents artisanats privilégient certains d’entre eux au détriment des autres : sur la valeur heuristique des différentes sources, voir récemment Ferdière 2007c. On, peut enfin en outre consulter, sur l’artisanat gallo-romain en général (ou sur de vastes régions des Gaules concernées ici), une bibliographie relativement abondante : Jullian 1920 ; Grenier 1934 : 966 -1017 ; 1937 ; Chevallier 1975 : 931-933, 993, 999 sqq. ; Reddé 1978 ; Mangin 1985 ; Morel 1992 ; Artisanat… 1994 ; Drinkwater et Petit 1994 ; Béal 1998 ; 2000 ; 2001 ; Chimier 1999 ; 2001 ; Ferdière 1999a ; 2001 ; 2003 ; 2005 ; 2006/07 ; 2007a, b, c et d ; Polfer 1999 ; 2001 ; 2005a et b ; Coulon 2000 ; Pétrequin et al. 2000 (artisanats du feu) ; Béal et Goyon 2002 ; Meylan-Krause 2007 ; Tran 2007 : Le Bohec 2008 : 185-197).

Utilisation du Corpus (cf. Annexe)

25Hormis l’accès à une bibliographie qui tend à une certaine exhaustivité, des recherches sur l’artisanat gallo-romain de la vaste région traitée peuvent bénéficier de l’outil de travail ici offert.

26Dans le Corpus inséré en Annexe (avec sa bibliographie développée), les différents types d’artisanat sont toujours mentionnés par site (ou secteur) dans le même ordre, à savoir :

arts du feu :

  

  

  

- métallurgie :

  

  

  

- Fe

  

  

- Cu

  

  

-

  

  

- Mo

  

- terre cuite :

  

  

  

- Po

  

  

- Si

  

  

- St

  

  

- Tc

  

- autre :

  

  

  

- Ve

• autres artisanats :

  

  

  

- matériaux d’origine géologique :

  

  

  

- Pi

  

  

- Ca

  

- matériaux d’origine végétale ou animale :

  

  

  

- Os

  

  

- Pe

  

  

- Ti

  

  

- Bo

27Les sites (communes) ou secteurs géographiques sont présentés dans un ordre strictement alphabétique, avec indication du département puis de la cité gallo-romaine concernée. Les regroupements régionaux peuvent se faire par appels (“ rechercher ”) par département. Sauf exception (document épigraphique par exemple), les sites concernés par des artisanats indéterminés sont en principe, on l’a dit, exclus.

28Ici publié de manière numérique (en ligne), cet Inventaire peut donc être interrogé par mots-clefs, soit avec des entrées thématiques (types d’artisanat, types de sites : urbains, ruraux…), soit par types de contexte (habitat, funéraire, cultuel, militaire…), ou encore du point de vue chronologique (HE/BE, ou par siècle), géographique (commune, département, civitas…), par auteur, etc.

29“ Rechercher ” peut donc être appliqué :

    • 16  La civitas concernée est mentionnée à titre indicatif, souvent avec un point d’interrogation (?) : (...)

    à des requêtes d’ordre géographique, soit par nom de commune, soit par nom de département (en toutes lettres, avec traits d’union, et non par N°), ou encore par cité (au singulier sans majuscule, pour la sortie des adjectifs : ex. “ agglomération carnute ”)16 ;

  1. à des requêtes concernant tel ou tel type d’artisanat : par ex., pour le travail du fer, “ Fe [+espace] ” ;

  2. à des requêtes par type de site : “ secteur ” (terme remplaçant systématiquement, dans les notices, ceux de : district, région, zone…), “ capitale ” (de cité), “ agglomération ” (autres, secondaires), ou, pour les contextes ruraux, “ villa ”, “ ferme ”, “ rural ” (exploitation, établissement, site –)… ; les contextes cultuels (“ sanctuaire ”, “ fanum ”) peuvent être aussi recherchés, par exemple ;

  3. à des requêtes d’ordre chronologique : soit “ HE ”, “ BE ” (datation vague)… soit par siècle : “ Ier ” ; “ IIe ”… (attention : dans l’expression “ Ier-IIIe s. ap. ”, par exemple, le IIe s. ne sortira pas) ;

  4. enfin, des requêtes par auteur (nom d’auteur, en majuscule, de la référence bibliographique d’appel, abrégée).

Haut de page

Bibliographie

AOTMU : Annuaire des Opérations de Terrain en Milieu Urbain (CNAU, Tours).

Artisanat… 1994
L’artisanat gallo-romain, Publ. à l’occ. du Salon de l’Artisanat gallo-romain (Floreffe, 1994), Archéo-J, Rixensart, 95 p.

Aubin 2003
Aubin G. - Les moules monétaires en terre cuite du IIIe siècle : chronologie et géographie, in : Journées Internationales d’histoire monétaire, Rev. Numism., 159 : 125-162.

Audoin-Rouzaud et Beyries 2002
Audoin-Rouzeau F. et Beyries S. (dir.) - Le travail du cuir de la Préhistoire à nos jours, Actes XXIIe Renc. Internat. d’Arch. et d’Hist. d’Antibes, APDCA, Antibes.

Barbier 1988
Barbier M. - Le travail de l’os à l’époque gallo-romaine, Les Dossiers Hist. et Arch., 126 : 48-55.

Barbier et al. 1999
Barbier G. et al. - La vannerie à l’époque gallo-romaine, Catal. Expos., Musée d’Argentomagus, Saint-Marcel, 63 p.

Béal 1983
Béal J.-C. - Catalogue des objets de tabletterie du Musée de la Civilisation Gallo-Romaine de Lyon, CERGR, Lyon.

Béal 1994
Béal J.-C. - Tabletterie et tabletiers d’os en Gaule romaine, in : Aurochs, le retour - Aurochs, vaches et autres bovins de la Préhistoire à nos jours, Lons-le-Saulnier, 1994 : 121-130.

Béal 1996
Béal J.-C. - Instrumentum et production textile en Gaule romaine : l’exemple des pesons de terre cuite, in : Aspects de l’artisanat du textile dans le monde méditerranéen (Égypte, Grèce, Monde romain), Coll. Inst. d’Arch. et Hist. Ant., Univ. Lumière-Lyon 2 (vol. 2), diff. de Boccard, Paris : 121-132.

Béal 1998
Béal J.-C. (dir.) - L’artisanat dans les villes antiques, 1997-1998 : un bilan, Rapport Terminal, PCR, SRA Rhône-Alpes, inédit, 163 p. (consultable au SRA Rhône-Alpes).

Béal 2000
Béal J.-C. - La dignité des artisans : les images d’artisans sur les monuments funéraires de Gaule romaine, Dial. d’Hist. Anc., 26/2 : 149-182.

Béal 2001
Béal J.-C. - Les artisans dans la société gallo-romaine. Dossier de synthèse, Mémoire pour l’HDR, Univ. d’Aix-en-Provence, 154 p. et 35 Pl.

Béal 2007
Béal J.-C. - Les territoires des cités antiques : notes de géographie historique en région lyonnaise, Rev. des Ét. Anc., 109/1 : 5-26.

Béal et Goyon 2002
Béal J.-C. et Goyon J.-C. (dir.) - Les artisans dans la ville antique (Actes Coll.), coll. Arch. et Hist. de l’Ant., Univ. Lumière-Lyon 2, vol. 6, De Boccard, Lyon/Paris, 252 p.

Bémont et Jacob 1986
Bémont C. et Jacob J.-P. (dir.) - La terre sigillée gallo-romaine. Lieux de production du Haut-Empire : implantations, produits, relations, DAF, 6, MSH, Paris, 290 p.

Bémont, Jeanlin et Lahanier 1993
Bémont C., Jeanlin M. et Lahanier Ch. (dir.) - Les figurines en terre cuite gallo-romaines, DAF, 38, MSH, Paris, 307 p.

Berthault 2005
Berthault F. (dir.) - Alun et artisanat en Gaule romaine, in : L’Alun de Méditerranée, Coll. Centre Jean Bérard, 23, Centre J. Bérard/Centre C. Jullian, Naples/Aix-en-Provence : 323-334.

Bertrand 2008
Bertrand I. (dir.) - Le travail de l’os, du bois de cerf et de la corne à l’époque romaine : un artisanat en marge ?, Actes Table Ronde Instrumentum (Chauvigny, 8-9 déc. 2005), Monogr. Instrumentum, 34, Ass. Public. Chauvinoises/M. Mergoil, Montagnac, 342 p.

Bienfait 2002
Bienfait M. - La sidérurgie en milieu urbain dans la Gaule de l’Est : réflexions sur les types d’activités pratiquées, in : Béal J.-C. et Goyon J.-C. (dir.) - Les artisans dans la ville antique (Actes Coll.), coll. Arch. et Hist. de l’Ant., Univ. Lumière-Lyon 2, vol. 6, De Boccard, Lyon/Paris : 69-76.

Blanc et Gury 1989
Blanc N. et Gury F. - Techniques de vannerie d’après les reliefs gallo-romains, in : Tissage, corderie et vannerie, Actes IXe Renc. Internat. d’Arch. et d’Hist. d’Antibes, (1988), APDCA, Juan-les-Pins : 193-207.

Blanchet 1891
Blanchet A. - Étude sur les figurines de la Gaule romaine, MSNAF, LI : 65-224 ; rééd. Rev. Arch. Sites, h. s., 22, Avignon, 1983.

Blanchet 1898
Blanchet A. - Les ateliers céramiques dans la Gaule romaine, BACTH, XVI : 13-29 (= in : Mélanges d’archéologie romaine, Leroux, Paris, 1893) [cf. rééd., 1902].

Blanchet 1901
Blanchet A. - Étude sur les figurines de la Gaule romaine, Supplément, MSNAF, LX : 189-272.

Blanchet 1902
Blanchet A. - Les ateliers de céramique dans la Gaule romaine, in : Mélanges d’archéologie gallo-romaine, 2e fasc., Leroux, Paris : 88-117.

Bois… 1985
Le Bois dans la Gaule romaine et les provinces voisines, Actes Coll. (Paris, 1985), Caesarodunum, XXI, Errance, Paris, 326 p.

Borgard 1994
Borgard Ph. - L’origine liparote des amphores “ Richbourough 527 ” et la détermination de leur contenu, SFECAG, Actes du Congrès de Millau, Marseille : 197-203.

Borgard et al. 2002
Borgard Ph., Forest V., Bioul-Pelletier C. et Pelletier L. - “ Passer les peaux en blanc ” : une pratique gallo-romaine ? L’apport du site de Sainte-Anne à Dijon (Côte-d’Or), in : Audoin-Rouzaud et Beyries 2002 : 231-249.

Borgard et Gateau 1991
Borgard Ph. et Gateau F. - Des amphores cannelées à Cavaillon (Vaucluse) à la fin du Ier siècle avant notre ère. Nouveaux éléments pour l’étude des “ Richborough 527 ”, SFECAG, Actes du Congrès de Cognac, Marseille : 311-328.

Brun et Laubenheimer 2001
Brun J.-P. et Laubenheimer F. - Dossier : La viticulture en Gaule, Gallia, 58 : 1-260.

Cabboï et Dunikowski 2001
Cabboï S. et Dunikowski Ch. - L’extraction du minerai de fer, la production du charbon de bois et la réduction du minerai de l’Âge du Fer, de la période romaine et du haut Moyen Âge dans le nord de la France, in : L’Obtencio del ferro pel procedimento directe, Actes Coll., Andorre : 189-211.

Céramiques… 2007
Les Céramiques de l’Antiquité tardive en Île-de-France et dans le Bassin parisien, Coll. UMR ArScAN (Bourg-le-Reine, 8-9 mars 2007), Actes à paraître.

Chevallier 1975
Chevallier R. - Gallia Lugdunensis. Bilan de 25 ans de recherches historiques et archéologiques, in : H. Temporini et W. Haase (dir.) - Aufstieg und Niedergang der römischen Welt. Geschichte und Kultur Roms im Spiegel der neueren Forschung, II - Principat, 3, W. De Gruyter, Berlin/New York : 860-1060.

Chimier 1999
Chimier J.-Ph. - La place du monde rural dans la répartition des sites de production d’objets manufacturés. L’exemple des cités des Turons et des Bituriges Cubes, in : Polfer 1999 : 235-252.

Chimier 2001
Chimier J.-Ph. - La répartition des sites de production d’objets manufacturés au sein des cités gallo-romaines : monde rural, agglomérations secondaires et chefs-lieux de cités. L’exemple des cités des Turons et des Bituriges Cubes, Mém. De DEA, Univ. de Tours, 2 vol. : t. 1 – Texte et figures, 107 p. ; t. 2 – Annexes (corpus), 26 p. + Figs. (consultable au LAT, Tours).

Cochet 2000
Cochet A. - Le plomb en Gaule romaine. Technique de fabrication et produits, Monogr. Instrumentum, 13, M. Mergoil, Montagnac, 2000, 223 p.

Coulon 2000
Coulon G. - Sous l’aile de Mercure - Artistes et artisans en Gaule romaine, Guides Arch. du Malgré-Tout, CEDARC, Treignes, 64 p.

Daubrée 1868/81
Daubrée A. - Aperçu historique sur l’exploitation des mines métalliques dans la Gaule, RA, 17 : 298-313 ; 41 : 201-221, 261-284, 327-353.

Delage 1998
Delage R. - Première approche de la diffusion des céramiques sigillées du Centre de la Gaule en Occident romain, SFECAG, Actes du Congrès d’Istres, Marseille : 271-314.

Dieudonné-Glad 1999
Dieudonné-Glad N. - Métallurgie du fer et habitat rural : comment reconnaître les vestiges archéologiques ?, in : Polfer H. (dir.) - Artisanat et productions artisanales en milieu rural dans les provinces du nord-ouest de l’Empire romain, Actes Coll. (Erpeldange, mars 1999), éd. M. Mergoil, Montagnac (Monogr. Instrumentum, 9) : 39-43.

Domergue et Leroy 2001
Domergue C. et Leroy M. (dir.) - Mines et métallurgie en Gaule, recherches récentes, Dossier, Gallia, 58 : 1-158.

Drinkwater et Petit 1994
Drinkwater J. et Petit J.-P. - Table ronde n° 3 : Les activités économiques ; in : Petit et Mangin 1994 : 263-281.

Dufaÿ 1999
Dufaÿ B. - Les potiers, la terre et le terroir, in : SFECAG, Actes du Congrès de Fribourg, Marseille : 261-278.

Duhamel 1975
Duhamel p. - Les ateliers céramiques de la Gaule romaine, in : Céramique en Gaule romaine, Doss. de l’Arch., 9 (mars-avril) : 13-19.

Duhamel 1978/79
Duhamel p. - Morphologie et évolution des fours céramiques en Europe Occidentale. Protohistoire, monde celtique et Gaule romaine, Acta Praehist. et Archaeol., 9/10 : 46-76.

Estiot 1996
Estiot S. - Le troisième siècle et la monnaie : crise et mutations, in : Fiches J.-L. (dir.) - Le IIIe siècle en Gaule Narbonnaise - Données régionales sur la crise de l’Empire, Actes Table Ronde GDR 954 “ Arch. de l’espace rural méditer. dans l’Ant. et le haut Moyen Âge ” (Aix, 15-16 sept. 1995), APDCA, Sophia Antipolis : 33-70.

Faivre et al. 1995
Faivre A., Mangin M., Petit J.-P. et Brunella p. - État des recherches sur la carte archéologique de la sidérurgie ancienne du Centre-Est et du Nord-Est de la France, in : p. Benoît et p. Fluzin (dir.) - Paléométallurgie du fer et cultures, Actes du Symposium international du Comité pour la Sidérurgie ancienne (Sévenans/Belfort, 1990), éd. Vulcain, Belfort : 229-248.

Faulon 1995
Faulon M.-N. - Inventaire des ateliers de potiers gallo-romains de l’Ouest de la France, Doss. Centre Rég. d’Arch. d’Alet, 23 : 45-54.

Ferdière 1984
Ferdière A. - Le travail du textile en Région Centre de l’Age du Fer au Haut Moyen-Âge, RAC, 23, 3 : 209-275.

Ferdière 1989
Ferdière A. - Économie rurale et production textile en Gaule romaine (Belgique, Lyonnaise, Aquitaine), in : Tissage, Corderie, Vannerie, Actes IXe Renc. Intern. d’Arch. et d’Hist. d’Antibes, APDCA, Antibes : 181-191.

Ferdière 1999
Ferdière A. - L’artisanat gallo-romain entre ville et campagne (histoire et archéologie) : position historique du problème méthodologie, historiographie, in : Polfer H. (dir.) - Artisanat et productions artisanales en milieu rural dans les provinces du nord-ouest de l’Empire romain, Actes Coll. (Erpeldange, mars 1999), éd. M. Mergoil, Montagnac (Monogr. Instrumentum, 9) : 9-24.

Ferdière 2001
Ferdière A. - La “ distance critique ” : artisans et artisanat dans l’Antiquité romaine et en particulier en Gaule, Les Petits Cahiers d’Anatole (publ. en ligne de l’UMR Archéologie et Territoires), 1, 07/02/2001 (http://citeres.univ-tours.fr/doc/lat/pecada/F2_1.pdf).

Ferdière 2003
Ferdière A. - La place du domaine foncier dans la production artisanale destinée au marché, in : Lepetz S. et Matterne V. (dir.) - Cultivateurs, éleveurs et artisans dans les campagnes de la Gaule romaine. Matières premières et produits transformés, Actes VIe Coll. AGER (Compiègne, 5-7 juillet 2002), Rev. Arch. de Picardie, n°1/2 : 263-279.

Ferdière 2005
Ferdière A. - L’artisanat en Gaule romaine, in : SFECAG, Congrès de Blois (5-8 mai 2005), Marseille : 7-14.

Ferdière 2006/07
Ferdière A. - La place de l’artisanat en Gaule romaine du Centre, Nord-Ouest et Centre-Ouest (province de Lyonnaise et cités d’Aquitaine septentrionale), RACF, 45-46, en ligne (http://racf.revues.org//index758.html).

Ferdière 2007a
Ferdière A. - La place de l’artisanat en Gaule romaine du Centre, Nord-Ouest et Centre-Ouest (province de Lyonnaise et cités d’Aquitaine septentrionale), Actes : Internationaler Kongress CRAFTS 2007 “ Artisanat et société dans les provinces romaines / Handwerk und Gesellschaft in den römischen Provinzen ” (Zurich, 1er-3 mars 2007), Zeitschr. f. Schweizer. Archäol. u. Kunstgesch., 65, 2008, 1-2 : 43-46.

Ferdière 2007b
Ferdière A. - Réflexions sur la relativité de la valeur heuristique des sources en histoire économique et sociale de l’Antiquité : l’exemple de l’artisanat en Gaule romaine, communic. écrite au Colloque “ L’Artisanat antique en milieu urbain de Gaule romaine et des régions voisines ” (Autun, 20-22 sept. 2007), à paraître in : Actes (2008).

Ferdière 2007c
Ferdière A. - L’Artisanat en Gaule romaine : organisation et place, communic. à la Table Ronde “ L’Artisanat grec. Approches méthodologiques et perspectives ”, École Franç. d’Athènes/HALMA (Athènes, 5-6 oct. 2007), à paraître in : Actes.

Ferdière 2007d
Ferdière A. - L’Artisanat en Gaule romaine : organisation et place, communic. à la Table Ronde “ L’Artisanat grec. Approches méthodologiques et perspectives ”, École Franç. d’Athènes/HALMA (Athènes, 5-6 oct. 2007), à paraître in : Actes.

Foy 1991
Foy D. - Ateliers de verriers de l’Antiquité et du haut Moyen Age en France. Méthodologie et résultats - Un état de la question, in : Foy et Sennequier 1991 : 54-69.

Foy 2003
Foy D. - Les ateliers secondaires en Gaule, in : D. Foy (dir.) - Cœur de verre. Production et diffusion du verre antique, InFolio, Gollion : 36-39.

Foy et Nenna 2001
Foy D. et Nenna M.-D. (dir.) - Tout feu tout sable. Mille ans de verre antique dans le Midi de la France, Catal. Expos., Musée d’Hist. de Marseille, Édisud, 255 p.

Foy et Nenna 2003
Foy D. et Nenna M.-D. (dir.) - Échanges et commerce du verre dans le monde antique, Actes Coll. (Aix-en-Provence et Marseille, 7-9 juin 2001), Monogr. Instrumentum, 24, M. Mergoil, Montagnac, 504 p.

Foy et Sennequier 1991
Foy D. et Sennequier G. (dir.) - Ateliers de verriers de l’Antiquité à la période pré-industrielle, Actes 4e Renc. Assoc. Franç. pour l’Arch. du Verre (Rouen, 24-25 nov. 1989), Rouen, 160 p.

Galliou 1982
Galliou p. - Mines et métaux de l’Ouest de la Gaule, in : Mines… 1982 : 21-32.

Grenier 1934
Grenier A. - Manuel d’archéologie gallo-romaine, 2e partie, II - Navigation - Occupation du sol, Picard, Paris : 473-1097 (rééd. 1985).

Grenier 1937
Grenier A. - La Gaule romaine, in : t. Franck (dir.) - An Economic Survey of Ancient Rome, III, Baltimore : 379-544 (2e éd. 1959).

Hedinger et Leuzinger 2003
Hedinger B. et Leuzinger U. - Tabula rasa. Les Helvètes et l’artisanat du bois. Les découvertes de Vitudurum et Tasgetium, Ass. Pro Aventico, Doc. Mus. Rom. Avenches, 9, Avenches, 136 p.

Jacob 1984
Jacob J.-P. - Réflexion sur le choix du lieu d’implantation des ateliers de potiers gallo-romains, in : Hommages à L. Lerat, t. I, Ann. Litt. Univ. Besançon, n° 294, CRHA, vol. 55, les Belles-Lettres, Paris : 349-360.

James 1988
James S. - The fabricae : state arms factories of the Later Roman Empire, in : J.-C. Coulston (dir.) - Military Equipment and the Identity of Roman Soldiers, Proc. 4th Roman Milit. Equip. Confer., BAR Internat. Ser. 394 : 257-331.

Joly 1996
Joly M. - Histoire de pot. Les potiers gallo-romains en Bourgogne, Catal. Expos., Musée Arch., Dijon, 72 p.

Jullian 1920
Jullian C. - Le rôle industriel des sanctuaires celtiques, in : Chronique gallo-romaine, Rev. des Études Anc., 22 : 211-212.

Lahanier et Vertet 1986
Lahanier Ch. et Vertet H. - Étude des figurines gallo-romaines en terre cuite blanche du centre de la Gaule, SFECAG, Actes du Congrès de Toulouse, Marseille : 133-138.

Lallemand 1994
Lallemand J. - Les moules monétaires de Saint-Mard (Virton, Belgique) et les moules de monnaies impériales romaines en Europe : essai de répertoire, in : Un quartier artisanal de l’agglomération gallo-romaine de Saint-Mard (Virton), Études et Doc., Fouilles, 1, Namur : 141-177.

Laroche 2005
Laroche C. - Les ateliers céramiques de la région Rhône-Alpes à l’époque romaine, Bilan Scient., DRAC/SRA Rhône-Alpes, Lyon (2007) : 245-246.

Larssen Loven 2000
Larsson Lovèn L. - Representations of textile production in Gallo-Roman funerary art, in : D. Cardon et M. Feugère (dir.) - Archéologie des textiles des origines au Ve siècle, Actes Coll. (Lattes, 1999), Monogr. Instrumentum, M. Mergoil, Montagnac : 235-240.

Laubenheimer 1989
Laubenheimer F. - Les amphores gauloises sous l’Empire : recherches nouvelles sur leur production et leur chronologie, in : Amphores romaines et histoire économique, une décennie de recherches, Coll. Éc. Franç. de Rome, 114, Rome : 105-138.

Laubenheimer 1992
Laubenheimer F. (dir.) - Les amphores en Gaule. Production et circulation, I, Centre de Rech. d’Hist. Anc., 116, Ann. Litt. Univ. Besançon, 474, Les Belles Lettres, Paris, 236 p.

Lavergne et Suméra 2000
Lavergne D. et Suméra F. - La fabrication de la chaux : une activité pérenne ou occasionnelle pendant l’Antiquité romaine ? Premiers éléments de réponse, in : Pétrequin et al. 2000 : 453-472.

Le Bohec 2008
Le Bohec Y. - La province romaine de Gaule Lyonnaise (Gallia Lugudunensis), du Lyonnais au Finistère, éd. Faton, Dijon, 358 p.

Leguilloux 2004
Leguilloux M. - Le cuir et la pelleterie à l’époque romaine, coll. Hespérides, Errance, Paris, 192 p.

Leroy 2007
Leroy M. - Les déchets de métallurgie du fer dans les agglomérations de Gaule romaine, communic. au Colloque “ L’Artisanat antique en milieu urbain de Gaule romaine et des régions voisines ” (Autun, 20-22 sept. 2007), à paraître in : Actes.

Lintz 1996
Lintz G. - Ateliers et productions dans le centre de la France, in : Les potiers gaulois et la vaisselle gallo-romaine, Doss. d’Arch., 215 (juill.-août) : 78-81.

Mangin 1985
Mangin M. - Artisanat et commerce dans les agglomérations secondaires du Centre-Est des Gaules sous l’Empire, in : Ph. Leveau (dir.), L’origine des richesses dépensées dans la ville antique, Actes Coll. (Aix-en-Prov., UER d’Hist., 11-12 mai 1984), Univ. de Provence, Aix-en-Prov. diff. Laffitte, Marseille : 113-131.

Mangin 1988
Mangin M. - Les mines et la métallurgie du fer en Gaule romaine : travaux et recherches, Latomus, 47-1 : 74-89.

Mangin 1994a
Mangin M. (dir.) - La sidérurgie ancienne de l’Est de la France dans son contexte européen. Archéologie et archéométrie, Actes Coll. (Besançon, 1993), Ann. Litt. Univ. Besançon, 536, Arch., 40, Les Belles Lettres, Paris, 426 p.

Mangin 1994b
Mangin M. - I. La carte archéométallurgique, in : Mangin 1994a : 11-15.

Mangin 1996
Mangin M. - La métallurgie du fer en Gaule (Tène finale et époque romaine) : recherches récentes en archéologie et en archéométrie, RAE, 47 : 179-191.

Mangin 2004
Mangin M. (dir.) - Le fer, Coll. Archéologiques, Errance, Paris, 239 p.

Maréchal 1975a
Maréchal J.-R. - Procédé de réduction des minerais de fer avec fours semi-creusés et son extension en Europe au début de notre ère, Revue de Métallurgie, (nov.) : 849-854.

Maréchal 1975b
Maréchal J.-R. - Origine et évolution de la métallurgie du fer dans le Bassin Parisien, in : Actes 100e Congr. Nat. des Soc. Sav., Section d’Archéologie, B. N., Paris : 31-34.

Meylan Krause 2007
Meylan Krause M.-F. - L’artisanat aux limites de l’archéologie, communication au Colloque “ Artisanat et Société dans les provinces romaines ”, CRAFTS/Schw. Landesm. Zürich/Assoc. Instrumentum (Zürich, 1-3 mars), à paraître in : Actes.

Mines… 1982
Mines et fonderies antiques de la Gaule, Actes table ronde (Toulouse, 1980), CNRS, Toulouse.

Mines… 1987
Mines et métallurgie en Gaule et dans les provinces voisines, Actes Coll. (Paris, 1986), Caesarodunum, XXII, Errance, Paris, 334 p.

Mingaud-Cullin 2007
Mingaud-Cullin M. - Témoignages épigraphiques et archéologiques sur la vannerie dans les provinces occidentales de l’Empire romain, communic. au Colloque “ L’Artisanat antique en milieu urbain de Gaule romaine et des régions voisines ” (Autun, 20-22 sept. 2007), à paraître in : Actes.

Morel 1992
Morel J.-P. - L’artisan, in : A. Giardina (dir.) - L’Homme romain, coll. “ L’Univ. Hist. ”, Seuil, Paris : 267-302.

Nenna 2000
Nenna M.-D. (dir.) - La route du verre. Ateliers primaires et secondaires du second millénaire av. J.-C. au Moyen Âge, Trav. Maison de l’Orient Médit., 33, Lyon, 174 p.

Peacock 1980
Peacock D. p. S. - The Roman millstone trade : a petrological sketch, World Archaeology, 12 : 43-53.

Pelletier 1996
Pelletier A. - Les métiers du textile en Gaule d’après les inscriptions, in : Aspects de l’artisanat du textile dans le monde méditerranéen (Égypte, Grèce, Monde romain), Coll. Inst. d’Arch. et Hist. Ant., Univ. Lumière-Lyon 2 (vol. 2), diff. de Boccard, Paris : 133-136.

Pétrequin et al. 2000
Pétrequin P., Fluzin P., Thirriot J. et Benoît P., (dir.) - Arts du Feu et productions artisanales, Actes des XXe Renc. Internat. d’Arch. et d’Hist. d’Antibes (1999), APDCA, Antibes, 628 p.

Polfer 1999
Polfer H. (dir.) - Artisanat et productions artisanales en milieu rural dans les provinces du nord-ouest de l’Empire romain, Actes Coll. (Erpeldange, mars 1999), éd. M. Mergoil, Montagnac (Monogr. Instrumentum, 9), 288 p.

Polfer 2001
Polfer M. (dir.) - L’artisanat romain : évolutions, continuités et ruptures (Italie et provinces occidentales), Actes 2e Coll. d’Erpeldange (26-28 oct. 2001), Monogr. Instrumentum, 20, M. Mergoil, Montagnac, 260 p.

Polfer 2005a
Polfer M. (dir.) - Artisanat et économie romaine : Italie et provinces occidentales de l’Empire, Actes 3e Coll. Internat. (Erpeldange, 14-16 oct. 2004), Monogr. Instrumentum, 32, M. Mergoil, Montagnac, 193 p.

Polfer 2005b
Polfer M. - L’artisanat dans l’économie de la Gaule Belgique romaine à partir de la documentation archéologique, Monogr. Instrumentum, 28, M. Mergoil, Montagnac, 182 p.

Rabeisen 1990
Rabeisen É. - L’art du bronzier : maîtrise d’une tradition, in : Il était une fois la Côte-d’Or… 20 ans de recherches archéologiques, Catal. Expos., Musée Arch., de Dijon, Errance, Paris : 126-131.

Rabeisen 2005
Rabeisen É. - Enquête sur la métallurgie du bronze, Les Dossiers de l’Arch., 305 : 100-107.

Rabeisen et Rebourg 1989
Rabeisen É. et Rebourg A. - Les ateliers de bronziers en Gaule romaine : l’apport du Centre-Est, in : Ph. Velay (dir.) - Les bronzes antiques de Paris, Coll. du Musée Carnavalet, Paris : 469-476.

Rebourg 1990
Rebourg A. - Les officines de verriers en Gaule romaine : la place de l’atelier d’Autun, in : Vitrum, Le verre en Bourgogne, Autun/Dijon : 13-15.

Reddé 1978
Reddé M. - Les scènes de métiers dans la sculpture funéraire gallo-romaine, Gallia, 36, 1 : 43-63.

Roche-Bernard et Ferdière 1993
Roche-Bernard G. et Ferdière A. - Costumes et textiles en Gaule romaine, Coll. des Hespérides, Errance, Paris, 175 p.

Rogers 1975
Rogers G. B. - Poteries sigillées de la Gaule Centrale, I : Les potiers, XVIIIe Suppl. à Gallia, CNRS, Paris.

Rougé 1959
Rougé J. - Utricularii, Cah. d’Hist., 4 : 285-306.

Sfecag 1989
Les productions céramiques de Lezoux et du centre de la Gaule (thème), SFECAG, Actes du Congrès de Lezoux, Marseille : 9-108.

Stanfield et Simpson 1958
Stanfield J. A. et Simpson G., Central Gaulish potters, Univ. Durham Publ., Oxford Univ. Press, Londres, 300 p., 170 Pls. (rééd. Rev. Arch. Sites, h. s. 37, 1991).

Thuillier 1999
Thuillier F. - Les ateliers céramiques gallo-romains en milieu rural dans le nord de la Gaule : étude de cas, in : Polfer H. (dir.) - Artisanat et productions artisanales en milieu rural dans les provinces du nord-ouest de l’Empire romain, Actes Coll. (Erpeldange, mars 1999), éd. M. Mergoil, Montagnac (Monogr. Instrumentum, 9) : 77-95.

Thuillier 2003
Thuillier F. - Les ateliers céramiques d’époque gallo-romaine dans le Nord de la Gaule : organisation et typologie des structures de production, Thèse de Doctorat, Univ. de Tours, 14 vol., Ms inédit (ex. LAT, Tours).

Tran 2007
Tran N. - L’apprentissage dans l’artisanat de l’Occident romain d’après la documentation épigraphique, communic. au Colloque “ L’Artisanat antique en milieu urbain de Gaule romaine et des régions voisines ” (Autun, 20-22 sept. 2007), à paraître in : Actes.

Trésors… 1993
Trésors de terre. Céramiques et potiers dans l’Île-de-France gallo-romaine, Catal. Expos., Départ. des Yvelines, Versailles, 236 p.

Tryon-Montalembert 1955/56
Tryon-Montalembert R. (de) - La sidérurgie en Gaule aux époques primitive, gauloise et gallo-romaine jusqu’à la fin de l’Empire Romain, Techniques et Civilisations, 4 : 28-43, 57-76, 98-113, 153-172, 187-208 ; et 5 : 21-34, 99-12.

Tudot 1860
Tudot E. - Collection de figurines en argile, œuvres premières de l’art gaulois, avec les noms des céramistes qui les ont exécutées, Paris, 104 p. 75 Pl. ; rééd. (Les statuettes en terre cuite du Centre de la Gaule), Rev. Arch. Sites, h. s. n°23, Avignon, 1984.

Verdin 2005
Verdin F. - Encore les utriculaires, in : A. Bouet et F. Verdin (dir.) - Territoires et Paysages de l’Âge du Fer au Moyen Âge, Mél. offerts à Ph. Leveau, éd. Aquitania, Bordeaux : 275-284.

Verre… 1993
Verre et merveilles. Mille ans de verre dans le nord-ouest de la Gaule, Catal. Expos., Mus. Arch. départ. de Val-d’Oise, Guiry-en-Vexin, 124 p. et Pls h. t.

Vertet 1979
Vertet H. - Les glaçures plombifères du centre de la Gaule, les ateliers : Vichy, Rev. Arch. Sites, 6 : 8-46.

Vertet 1980
Vertet H. - Carte des ateliers de potiers de gaule centrale, in : Hommages à J.-J. Hatt, Recherches sur les ateliers de potiers gallo-romains de la Gaule centrale - 1, Rev. Arch. Sites, h. s., 6 : 13-41.

Vertet 1983
Vertet H. - Recherches sur les techniques de fabrication des lampes en terre cuite du centre de la Gaule, Public. Rev. Arch. Sites, h. s., 20, Avignon, 151 p.

Vertet 1986
Vertet H. - Recherches sur les glaçures plombifères fabriquées dans le centre de la Gaule, SFECAG, Actes du Congrès de Toulouse, Marseille : 25-32.

Vertet 1993
Vertet H. - Les techniques de fabrication des lampes en terre cuite du centre de la Gaule : recherches sur les ateliers de potiers de la Gaule centrale, Rev. Arch. Sites, h. s. 20.

Vertet, Bet et Corrocher 1980
Vertet H., Bet Ph. et Corrocher J. - Recherches sur les ateliers de potiers de la Gaule centrale, Rev. Arch. Sites, h. s., 6.

Vicari 2001
Vicari F. - Produzione e commercio dei tessuti nell’Occidente romano, BAR Internat. Ser. 916, Oxford, 123 p.

Vichy, Thirion-Merle et Picon 2007
Vichy M., Thirion-Merle V. et Picon M. - Note sur le recyclage du verre dans l’Antiquité et sur les groupes de recyclage, Bull. Assos. Franç. pr l’Arch. du Verre : 55-57.

Wild 1970
Wild J. p. - Textile manufacture in the northern Roman provinces, Univ. Press, Cambridge, 181 p.

Haut de page

Document annexe

Haut de page

Notes

1  C’est un parti pris assumé, dans le but de clairement cerner le propos.

2  Toutefois, au plan archéologique, ce sont les structures de productions et déchets qui ont été systématiquement recherchés, plus que les outils eux-mêmes, souvent polyvalents (sauf exception) et de peu de valeur heuristique quand ils sont en un unique exemplaire sur un site : seuls des groupements significatifs ont en général été pris en compte (sépultures, notamment), et l’exhaustivité en la matière n’est certainement pas assurée ici.

3  Pour Lyon, la plus longue notice ici, il est plus que probable que des doublons sont présents dans le Corpus, compte tenu de la diversité et de la multiplicité des sources documentaires (bibliographie).

4  Dont le territoire de la colonie de Lyon, mais sans les Ambares, non considérés.

5  Compte tenu du flou relatif des limites de cités, certains sites des département de la Côte-d’Or d’une part (est des Éduens) – la cité des Lingons ayant d’ailleurs été incorporée à la Lyonnaise au Bas-Empire, justifiant ici la prise en considération de quelques agglomérations limitrophes –, de l’Ain d’autre part (sud des Éduens, ou est des Ségusiaves), de la Seine-Maritime enfin, ont été pris en compte, bien que sortant apparemment du cadre défini ; on n’a pas considéré l’existence d’une civitas des Ambares (Ain : cf. dernièrement Béal 2007) ; il en est de même pour le département du Rhône (cité des Ségusiaves et territoire de la colonie de Lyon (inconnu) au nord, ressortissant à la Lyonnaise, et cité des Allobroges au sud (Narbonnaise).

6  La recension pour le département de la Lozère (cité des Gabales) doit aussi être quasi exhaustive, compte tenu des recherches que j’y mène depuis plus de 12 ans et avec l’aide d’A. Trintignac.

7  Quatre des départements concernés manquent donc encore : Morbihan (cité des Vénètes), Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne (cités des Meldes et nord des Sénons), et Côte-d’Or (nord-est de la cité des Éduens).

8  Sauf pour les quatre départements sans CAG indiqués ci-dessus (note 8), pour lesquels toutes les Informations de Gallia ont été alors dépouillées.

9  Depuis 1991, mais certains arrêtés depuis plus de 10 ans.

10  Celles-ci sont en effet d’une part accessibles de façon trop irrégulière et imprévisible, d’autre part renseignées de manière trop aléatoire, d’une région à l’autre (11 Régions concernées ici).

11  Que je remercie ici, ainsi que toutes les personnes qui m’ont fourni des informations plus ou moins inédites, me permettant ainsi de compléter ce Corpus, à savoir : Gérard Aubin, Philippe Bet, Anne Bocquet, Pascale Chardron-Picault, Jean-Philippe Chimier, Nicola Coulthard, Armand Desbat, Laurent Guyard, Gaëtan Le Cloirec, Sophie Liégard, Michel Mangin, Marie-Dominique Nenna, Évelyne Poirel, Élisabeth Rabeisen, Guillaume Saint-Didier, Marilyne Salin, Florian Sarreste, Laure Simon, Alain Trintignac, Alain Triste.

12  On a ajouté ici, en introduction, pour chaque artisanat, quelques références bibliographiques générales, notamment récentes, pour la Gaule romaine ; d’un artisanat à l’autre, ces références générales sont en fait très déséquilibrées, au profit de la céramique et de la métallurgie du fer.

13  Dans le corpus, ces sigles, ici en gras, sont encadrés.

14  Alors qu’il peut aussi être utilisé pour la foulerie ou la teinturerie (Ti).

15  Inclus dans les ateliers de potiers, même s’il s’agit à proprement parler non de la production de pots pour le commerce, mais d’emballages pour l’exportation de produits, surtout liquides (ici essentiellement le vin).

16  La civitas concernée est mentionnée à titre indicatif, souvent avec un point d’interrogation (?) : on n’a pas en effet jugé indispensable, au titre de cette simple recension, de vérifier cette appartenance dans le détail, d’autant que les limites de cités gallo-romaines sont par définition connues de manière imprécise, car en quasi-totalité restituées à partir de celles des diocèses médiévaux (listes de paroisses), ce qui pose notamment problème pour les cités ne persistant pas au Bas-Empire.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Fig. 1 : Cartographie des sites (et zones) du Corpus, pour la Lyonnaise et les cités du nord et de l’est de l’Aquitaine. NB : comme dans le Corpus lui-même, certains sites légèrement extérieurs aux cités concernées ont été maintenus ici (cartographie : Corinne Scheid, LAT, Tours).
URL http://racf.revues.org/docannexe/image/1194/img-1.png
Fichier image/png, 161k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alain Ferdière, « Base documentaire sur les artisanats gallo-romains en Lyonnaise et dans les cités du nord et de l’est de l’Aquitaine : Corpus de données. Présentation », Revue archéologique du Centre de la France [En ligne], Tome 47 | 2008, mis en ligne le 18 mai 2009, consulté le 27 mars 2017. URL : http://racf.revues.org/1194

Haut de page

Auteur

Alain Ferdière

Professeur émérite d’Archéologie ; Laboratoire Archéologie et Territoires, UMR CITERES, Tours ; ferdiere@club-internet.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la Revue archéologique du centre de la France sont disponibles selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page